Cœlio-chirurgie : myomectomie

Elle consiste à retirer, par cœlioscopie, un ou plusieurs myomes sous-séreux (sessiles ou pédiculés) symptomatiques, produisant des douleurs ou s'accompagnant d'infertilité.

On procède, selon SEMM, par coagulation du pied du pédicule, puis arrachement par torsion.

L'hémostase est parfaite par coagulation à 120°C.

L'ablation du fibrome peut se faire par le trocart ayant guidé la pince coagulante, au besoin après morcellement.

Il est aussi possible, selon SEMM, d'évacuer un myome plus volumineux par une colpotomie postérieure.

Pour cet auteur, les complications sont exceptionnelles pour un opérateur entraîné.

En particulier, les adhérences intestinales seraient quasi impossibles en raison d'un procédé particulier de thermocoagulation (endo-coagulator de SEMM).

 

La principale objection qu'on puisse faire à cette méthode ingénieuse est qu'elle s'adresse à l'évidence à des fibromyomes de taille modeste pédiculés sous-séreux. L'intérêt de pratiquer une myomectomie dans ces cas ne nous paraît pas démontré.

 

 

 

 

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/09/2019