Prolapsus génitaux : temps postérieur

D. DARGENT  (LYON 1985)

 

La plastie de la partie basse de la paroi du vagin est le dernier temps du traitement du prolapsus (triple opération périnéale avec hystérectomie).

- mise en place de 3 pinces à griffes (les deux de l'extérieur doivent permettre de faire un toucher avec 2 doigts, la 3ème au 1/3 inférieur du vagin),

- infiltration de por 8 de la paroi vaginale, des deux côtés,

- la résection pour le temps postérieur a une forme losangique (triangle supérieur dans la paroi vaginale) :

. 1ère incision oblique de haut en bas,

. 2ème incision symétrique de la première.

Le sommet du lambeau est saisi sur une pince à griffe. Au bistouri, on coupe les tractus fibreux (qui s'étendent) de la face postérieure du vagin à la face antérieure du rectum.

(La dissection est de + en + difficile de haut en bas, car il existe un plan de clivage naturel en haut, mais il faut le créer en bas). Puis tailler le lambeau cutané (petit triangle cutané).

- dissection du rectum : couper les fibres du rectum (qui les relie à la paroi), à la pointe du bistouri, en s'aidant d'une pince à griffe placée haut, du côté gauche. (Rem : on commence par la pointe du bistouri, et on termine la dissection par le manche). Voir apparaître le tissu pelvi-sous-péritonéal.

Faire le côté opposé (après avoir placé une autre pince de traction à droite).

- refouler franchement (aux 2 doigts) l'ampoule rectale en arrière, et couper les fibres conjonctives qui persistent sur la ligne médiane.

- quand on est parvenu assez haut, on abaisse la paroi vaginale et on coupe verticalement sur la ligne médiane (au ciseau).

- les lambeaux sont remis en traction sur de nouvelles pinces.

- aiguillage (grâce au passe-fil) du muscle releveur de la partie gauche : harponner largement la masse musculaire de dehors en dedans ; le fil résorbable est passé (mais non noué), faire la même chose du côté opposé. Garder les fils sur pince.

2ème aiguillage du muscle, un peu plus en surface et un peu plus en avant.

PRINCIPALE CAUSE DU PROLAPSUS : DIASTASIS DU MUSCLE RELEVEUR +++.

- colporraphie postérieure basse, par des points séparés de Vicryl N°0, en commençant par le point d'angle supérieur (points noués à l'intérieur du périnée).

(Rem : pas de résection muqueuse, afin d'éviter le rétrécissement).

- nouer les fils de la myorraphie (les 2 points) et les couper.

- fermer le périnée superficiel et la peau par un fil fin résorbable (3 points).

- surjet intradermique (but : qualité esthétique du montage : les femmes coquettes ne se soucient pas seulement de l'aspect de leur visage !).

- tampon + sonde à demeure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 06/10/2020