Test de Kleihauer

1. Définition :

Le test de Kleihauer est un examen permettant de :

- mettre en évidence la présence d'hématies fœtales dans le sang maternel,

- calculer leur nombre, et par conséquent quantifier le volume du sang fœtal existant dans le sang maternel à l'instant où le test est réalisé.

 

2. Principe du test :

L’examen est basé sur la différenciation au microscope des hématies fœtales, après la dénaturation sélective de l’hémoglobine adulte en milieu acide, l’hémoglobine fœtale étant acido-résistante. 

Ce test est donc basé sur la différence de résistance de l'hémoglobine fœtale (Hb F) et l'hémoglobine maternelle quand un frottis sanguin maternel fixé au méthanol est exposé à l'action d'une solution acide (pH = 3) :

- L'hémoglobine adulte (Hb A) dans les hématies, qui est moins résistante à une solution acide, est remise en solution (éluée) sous l'effet de cette solution ; les globules rouges maternels perdant leur hémoglobine, paraissent sous microscope comme des hématies fantomatiques vides, mais toujours quantifiables.

- La résistance de l'hémoglobine fœtale (Hb F) à l'élution par l'action d'une solution acide permet aux globules rouges fœtaux se trouvant dans le sang maternel de garder leur hémoglobine, donc rester colorées.


Le résultat est exprimé par le nombre d’hématies fœtales pour 10.000 hématies adultes.

Un globule rouge fœtal /10.000 globules rouges maternels correspond à 0,5 ml de sang fœtal.

(10 hématies fœtales / 10.000 hématies maternelles correspondent à un passage de 5 ml de sang fœtal dans la circulation sanguine maternelle).


Attention aux faux positifs du test de Kleihauer dans certaines hémoglobinopathies maternelles caractérisées par la diminution du taux d'hémoglobine A et la haute teneur en hémoglobine F (exemple : thalassémie...) ⇒ une technique de marquage utilisant une immunoglobuline marquée à l’or colloïdal permet, après sensibilisation par un anti-D, de différencier les hématies Rh positif.

 

Nb : Le volume de l'hémorragie fœto-maternelle est sous-estimée par le test de Kleihauer si une incompatibilité érythrocytaire FM est déjà présente en raison de l'élimination rapide des hématies fœtales circulant dans le sang maternel riche en anticorps anti-érythrocytaires (Anti-Rh(D), Anti-ABO...).

 

3. Indications du test de Kleihauer :

1) Dans le cadre de la prévention de l'allo-immunisation fœto-maternelle Rh(D) chez les femmes Rh(D) négatif :

Le test de Kleihauer est réalisé avant l'injection de gammaglobulines anti-D.

Il permet d'adapter la quantité d'immunoglobulines anti-D à injecter selon le volume d'hématies fœtales dans le sang maternel.

Si une hémorragie FM importante (supérieure à 4 ml [0,8 % des femmes]) est soupçonnée, par exemple lors d'une anémie fœtale ou d'une MIU, son intensité peut être estimée par le test de Kleihauer. Dans ce cas, des doses complémentaires d'immunoglobulines anti-D à raison de 20 µg/100 UI par ml d'hématies fœtales doivent être administrées.

Certains auteurs utilisent la formule suivante pour calculer la dose d'immunoglobuline anti-D à administrer :

- Minimum 100 µg si le nombre d'hématies fœtales ne dépasse pas 5/10.000.

- Au delà de 5/10.000 : 100 + [nombre d'hématies fœtales au-delà 5/10.000 x 5].

Exemple : Test Kleihauer = 35/10.000  ⇒ 100 + [(35-5) x 5] = 100 + [30 x 5] = 250 µg d'anti-D à administrer.

 

2) Mise en évidence d'une hémorragie FM :

Le test permet de mettre en évidence la présence d'une hémorragie FM dans les situations suivantes :

- Anomalies du RCF (tachycardie fœtale, rythme sinusoïdal) ;

- Accident traumatique maternel ;

- Diminution des mouvements actifs fœtaux ;

- Mort in utero (MIU) ;

- Métrorragies pendant la grossesse (placenta prævia, HRP) ;

- Signes échographiques d'anémie fœtale :

= Signes mineurs :

. anses intestinales anormalement échogènes,

. visualisation de la paroi des anses intestinales,

. hépatomégalie,

. discret épanchement péricardique,

. excès modéré de liquide amniotique.

= Signes majeurs :

. Au Doppler cérébral fœtal : élévation de vitesse systolique maximale au niveau de l'artère cérébrale moyenne (> 1,5 MoM),

. Anasarque fœtoplacentaire.

 

3) Transfusions incompatibles : 

La dose recommandée est de 20 µg (100 UI) d'immunoglobuline anti-D pour 2 ml de sang Rh(D) positif transfusé ou par 1 ml de concentré érythrocytaire. 

L'injection intraveineuse est recommandée.

En cas d'injection intramusculaire, si les doses sont importantes, elles doivent être administrées sur une période de plusieurs jours. 

Une dose maximale de 3.000 µg est suffisante dans le cas d'importantes transfusions incompatibles, indépendamment du fait que le volume de transfusion soit supérieur à 300 ml de sang Rh(D) positif. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/03/2020