Macro-angiopathie diabétique

La macro-angiopathie ou atteinte des grosses artères est due à la sclérose des vaisseaux (athérosclérose) secondaire à un dépôt à l'intérieur des vaisseaux, que l'on appelle "plaque d'athérome" : ce dépôt entraîne donc un rétrécissement des artères.

Le mot "athéro-thrombose" signifie que l'artère est bouchée au niveau d'une plaque par un caillot, que l'on appelle encore un thrombus. Les artères les plus touchées sont les artères du cœur, des jambes et du cou :

- Au niveau du cœur : ce sont les artères coronaires qui se bouchent, entraînant l'angor ou angine de poitrine avec le risque d'infarctus du myocarde ; on appelle encore cette atteinte la "coronaropathie" et en terme courant la "crise cardiaque".

- Au niveau des artères des jambes : le risque est l'artérite des membres inférieurs, avec ses complications de gangrène qui peuvent aboutir à l'amputation.

- Au niveau des artères du cou : le risque est l'accident vasculaire cérébral ("attaque") avec ses conséquences, l’hémiplégie, par exemple.

Mais attention ! Le diabète n'est pas le seul coupable ! Sont également en cause tous les autres facteurs de risque cardio-vasculaire. Rappelons le rôle déterminant du tabac, de l'hypertension artérielle, de l'hyperlipidémie (cholestérol ou triglycérides), de la surcharge pondérale et de la sédentarité. C'est surtout lorsque ces autres facteurs de risque s'ajoutent au diabète, que se trouve considérablement augmentée la fréquence de la macro-angiopathie.
 

Les "facteurs de risque cardiovasculaire" sont des paramètres qui s'ajoutent au diabète et multiplient de façon très importante le risque de complications.
 

Le diabétique de type 2 cumule très souvent ces facteurs de risque, ce qui explique que ces complications représentent la principale cause de mortalité chez le diabétique de type 2.

Le dépistage de cette atteinte, systématique lors des bilans de surveillance, est particulièrement recommandé pour certains diabétiques :

- diabétiques de type 2 âgés de plus de 60 ans ou ayant plus de 10 ans de diabète,

- diabétiques ayant plusieurs facteurs de risque cardio-vasculaire,

- diabétiques de type 1 âgés de plus de 45 ans ou traités depuis plus de 15 ans,

- diabétiques ayant une atteinte de micro-angiopathie,

- diabétiques ayant une complication déjà connue de macroangiopathie, chez lesquels le bilan recherche d'autres localisations éventuelles de macro-angiopathie.

 

1) Atteinte coronaire : coronaropathie (atteinte des artères coronaires) et risque d'infarctus du myocarde (IDM).

Autres complications cardiaques :

- insuffisance cardiaque par cardiomyopathie diabétique,

- neuropathie cardiaque.

2) Atteinte carotidienne : sténose des carotides et accident vasculaire cérébral (AVC).

3) Artérite des membres inférieurs (ou artériopathie oblitérante des membres inférieurs (A.O.M.I.)).

 

 

 

 

 

 

 

 

Micro macroangiopathie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 11/05/2019