Rappel histologique sur le col

 Pour mieux comprendre ce que l'on prélève dans un FCV, un petit rappel de l'histologie du col utérin est nécessaire.

 L’histologie du col de l'utérus évolue au cours de la vie d'une femme.

 1. A la pré-puberté, le col de l'utérus est recouvert par un épithélium pavimenteux stratifié. Le canal endocervical est recouvert d'un épithélium simple, constitué de cellules cylindriques hautes et muco-sécrétantes.

 La transition entre les deux épithéliums, appelée jonction pavimento-cylindrique, est brutale. Elle est située à l'orifice externe du col (Fig. 1 a).

 

 2. Après la puberté, l'épithélium cylindrique migre distalement: c'est l'ectropion, nommé à tort érosion cervicale. Celui-ci, parfaitement physiologique avant la ménopause, est visible: c'est une zone rouge contrastant avec l'exocol rosé. La jonction est située sur l'exocol (Fig. 1 b).

 Progressivement, l'ectropion est remplacé par un épithélium métaplasique stratifié. Par la suite, deux jonctions sont distinguées ((Fig. 1 c et 2) :

 • la jonction proximale entre l'épithélium cylindrique et métaplasique,

 • la jonction distale entre l'épithélium métaplasique et stratifié.

 La zone entre les deux jonctions est appelée zone de transformation: cette zone est l'endroit privilégié pour le développement de lésions néoplasiques.

 Ultérieurement l’épithélium métaplasique est transformé en épithélium pavimenteux stratifié.

 

 3. Chez la femme ménopausée, il n'y a qu'une seule jonction située dans le canal endocervical (Fig. 1 d).

Histologie du col detaillee

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/04/2018