Endométriose pelvienne

La cœlioscopie est le seul examen qui permette d’affirmer le diagnostic d’endométriose en visualisant les lésions sous la forme de taches chamois sur le péritoine, ou sous la forme de nodules bleutés.

On voit également de nombreuses adhérences au niveau du cul-de-sac de douglas et des fossettes ovariennes et enfin on recherche un ou des endométriomes.

 

Uniques ou multiples, les lésions doivent être recherchées attentivement en déplissant les tissus avec le palpateur, et dont l'aspect est variable.

Il est capital de souligner la fréquence des lésions péritonéales invisibles à la simple inspection, parce qu'elles sont masquées par les adhérences que seule l'adhésiolyse, même partielle, permet de découvrir.
 

? Adhérences : complication majeure de l'endométriose externe : on décrit des :

- adhérences denses, véritables accolements (caractéristiques),

-    "     "      "    vélamenteuses, translucides,

-    "     "      "    épiploïques masquent le pelvis.


Au terme de la cœlioscopie, on classifie l’endométriose selon l’extension des lésions en 4 stades de gravité croissante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/10/2020