Date de l'examen

Il existe trois sites privilégiés d'exploration Doppler : l'artère ombilicale fœtale, les vaisseaux cérébraux fœtaux, les artères utérines maternelles.

A l'heure actuelle, l'enregistrement de la vélocimétrie Doppler ombilicale fœtale lors de l'examen morphologique tend à se systématiser, à la recherche en particulier des index de résistances placentaires à 1, pour lesquels il existe 15 % d'anomalies chromosomiques.

 

♦ Dans les antécédents de grossesse pathologique (RCIU, HTA gravidique, MIU…) : le premier examen vélocimétrique se pratique entre 24 et 28 sem.

- Si l'examen est normal dans les trois territoires (ombilical, cérébral, utérin) : l'on ne répète l'examen qu'un mois plus tard.

- Si l'index de résistance placentaire ou les index utérins sont pathologiques et que l'index cérébral est normal : on répète l'examen toutes les semaines, car un index cérébral peut devenir pathologique dans un délai moyen de 2 semaines.

 

Si le Doppler cérébral est pathologique : il peut parfois se normaliser sous l'effet de la thérapeutique. Son évolution sera suivie parallèlement aux autres techniques d'exploration du bien-être fœtal, en particulier le RCF.

 

Si une pathologie survient au cours d'une grossesse jusque-là "normale" : la surveillance Doppler commence à dater de l'apparition des anomalies.

Rem : quand il existe une pathologie hypertensive, il permettra de détecter des anomalies vasculaires placentaires et leur retentissement au niveau cérébral associés dans 85 % des cas à un RCIU.

 

L'exploration vélocimétrique Doppler nous permet donc, soit de rassurer des patientes aux antécédents chargés lorsque tous les index sont normaux, soit d'adapter la thérapeutique obstétricale en fonction du versant pathologique montré par les perturbations des index vélocimétriques.

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/11/2018