Doppler de l'artère ombilicale

Le doppler ombilical mesure le débit sanguin dans l’une ou les deux artères ombilicales ; il est le reflet des résistances vasculaires placentaires.

Ces résistances placentaires normalement faibles expliquent un flux diastolique élevé.

Dans les pathologies vasculaires maternelles, il y a élévation des résistances placentaires, le flux résiduel en diastole est donc bas, pouvant s’annuler ou même inverser (reverse flow).

 

1. Positionnement de la sonde :

Le Doppler ombilical est recherché avec une fenêtre couleur. En effet, le cordon, quoique aisément visible à l'imagerie B, ne l'est pas suffisamment pour ses trois vaisseaux.

- Les vaisseaux verticaux sur l'écran, ayant une paroi parallèle aux ultrasons, ne renvoient donc pas d'écho et sont ainsi peu visibles.

- Les vaisseaux horizontaux sur l'écran sont plus visibles mais la vitesse relative est quasiment nulle au Doppler pulsé en raison de l'angle entre le déplacement des cellules sanguines et la direction des ultrasons. En revanche, l'activation du Doppler couleur permet de visualiser les vaisseaux les plus verticaux sur l'écran, permettant d'avoir la meilleure qualité de Doppler pulsé. La fenêtre est positionnée à l'endroit où l'aliasing est le plus vif, signant la vitesse la plus élevée.

Mesure préconisée au niveau de l'émergence placentaire.

Avec les mesures de biométrie prises par l’échographie, les données du doppler ombilical permettent de suivre la bonne croissance du fœtus.
 

2. Date de réalisation :

Il est réalisé entre 28 et 34 SA.

 

3. Indications : 

- Surveillance des grossesses à haut risque (de RCIU) : toxémie gravidique, HTA gravidique, diabète avec complications vasculaires, lupus…

- Il est également réalisé en cas de RCIU, et de grossesse gémellaire monochoriale.

Le Doppler ombilical isole, dans la population des RCIU, les fœtus à risque d'asphyxie périnatale.

Un doppler ombilical pathologique est en faveur de l’origine vasculaire d’un RCIU.

 

4. Interprétation :

En situation physiologique, il existe un flux important en diastole, qui augmente avec l'âge gestationnel. Ce flux en diastole est corrélé au potentiel de croissance fœtale.

La mesure du Doppler ombilical (DO) peut être réalisée sur trois sites différents : en paravésical, en cordon libre ou à proximité de l'insertion placentaire. Les résistances sont physiologiquement plus basses à proximité de l'insertion placentaire.

De façon à homogénéiser les pratiques et afin d'interpréter les mesures obtenues, il convient de mesurer le flux artériel en cordon libre. En effet, il s'agit de la technique employée dans la plupart des études ayant évalué la corrélation entre le pronostic néonatal et les anomalies du Doppler ombilical.

La mesure peut également être faite sur l'une ou l'autre des deux artères ombilicales, avec parfois des différences de flux observées entre les deux artères.

 

Lorsque les résistances placentaires augmentent, le flux diastolique diminue, il peut même devenir nul voire rétrograde.

Deux types d'indice sont utilisés : l'index de résistance (IR) ou indice de Pourcelot qui est le rapport (S – D)/S où S représente le flux en systole et D le flux en diastole ; et l'indice de pulsatilité (IP) qui est le rapport S – D/vitesse moyenne.

En cas de diastole nulle, la valeur de l'IR est égale à 1, alors que celle de l'IP peut encore varier.

Les valeurs normales de ces deux indices varient avec l'âge gestationnel et doivent donc être interprétées en fonction de celui-ci.

 

Le degré de sévérité des anomalies Doppler passe par les étapes chronologiques suivantes :

- index de résistance IR ou index de pulsatilité IP élevé,

- diastole nulle, puis

- flux rétrograde ou reverse flow.

Ces différentes anomalies ne constituent pas, à elles seules, des critères d'extraction fœtale mais permettent de déterminer la surveillance fœtale optimale en fonction du contexte clinique.

 

Lors d’un trouble de croissance d’origine vasculaire / placentaire, les résistances augmentent peu à peu avec baisse de la diastole (IR ou IP élevés) puis diastole nulle voire reverse flow.

Une diastole nulle (flux diastolique ombilical nul) est une indication d’hospitalisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 29/04/2020