Datation de la grossesse

1) Avant l’apparition de l’embryon :

La détermination de l’âge du début de la grossesse repose sur la mesure de la partie liquidienne interne du sac ovulaire en excluant la couronne trophoblastique : c’est le diamètre ovulaire maximal qui est calculé.

Cette mesure ne peut être retenue qu’entre 4 et 6 SA où le sac gestationnel reste relativement sphérique.

Les modifications de forme du sac ovulaire sont ensuite trop importantes pour que ce paramètre soit utilisé, même en calculant le diamètre moyen.

 

2) Entre 7 et 12 SA :

La longueur craniocaudale (LCC) est le meilleur paramètre biométrique pour estimer l’âge gestationnel avec une précision de ± 4 jours.

En effet, ce paramètre croît rapidement et il est facilement mesurable.

La mesure de la longueur craniocaudale s’effectue par voie abdominale ou vaginale, sur une coupe longitudinale stricte allant du vertex à la pointe du pôle caudal en évitant d’y inclure la vésicule vitelline, avec un embryon ou un fœtus en position "intermédiaire" (sans hyperflexion ou hyperextension).

Il s’agit d’une biométrie embryonnaire facile et reproductible qui connaît de faibles variations physiologiques.

 

3) Entre 12 et 15 SA : 

La mesure du diamètre bipariétal (BIP) donne la meilleure précision à ± 5 jours car à partir de ce terme, l’embryon s’incurve et rend la mesure de la LCC plus imprécise.

 

  Lorsqu'une patiente présente des dernières règles connues, il paraît licite de ne modifier la date présumée de grossesse qu'au-delà de 5 jours d'écart avec le terme échographique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 11/05/2020