Grossesses multiples et diagnostic de placentation

La connaissance du type de placentation des grossesses multiples est primordiale pour déterminer le niveau de risque de cette grossesse. Les grossesses monochoriales constituent en effet un groupe à risque accru de pathologies obstétricales et malformatives (hypotrophie, prématurité, mort fœtale in utero, syndrome transfuseur-transfusé, acardiaque et autres malformations propres aux grossesses monochoriales).

Le diagnostic de chorionicité est porté par un certain nombre d'arguments dont le principal, le plus reproductible et le plus constant est le signe du lambda (présence de tissu trophoblastique de forme triangulaire au niveau de l'insertion des membranes sur le placenta). Ce signe est fiable à un terme précoce mais sa sensibilité diminue avec l'augmentation de l'age gestationnel.

Le signe du lambda ne doit pas être confondu avec un non accolement des membranes amniotiques avec la membrane choriale au cours d'une grossesse monochoriale avant 14 SA.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 14/09/2018