Cœur

Mal étudié lorsque le fœtus a le dos en avant, il est facile à explorer dos postérieur. Dans un premier temps, on repère la position du cœur dans l'hémi-thorax déterminé comme gauche par rapport à la position fœtale et par rapport à l'estomac. 

L'étude morphologique du cœur est ensuite réalisée au minimum en trois coupes.

Une étude doppler réalisée par un opérateur entraîné apporte un complément d'étude hémodynamique par la quantification des flux dont la matérialisation se fait au mieux par doppler couleur.

 

1. Morphologie :

- La coupe dite des quatre cavités est obtenue sur une coupe transverse du thorax inclinée selon un plan oblique en arrière et en haut et passant par l'apex.

Elle permet de voir deux oreillettes, séparées par le septum interauriculaire qui se termine au point de croix du cœur. 

Ce septum est percé du foramen ovale qui constitue un shunt physiologique droit-gauche. Le septum primum ou valve du foramen ovale flotte dans l'oreillette gauche qu'elle sert à identifier. L'abouchement des veines caves supérieures et inférieures identifie l'oreillette droite.

Au niveau auriculo-ventriculaire (AV), il faut voir les deux orifices AV et l'insertion des valves. La valve tricuspide est plus proche de l'apex que la valve mitrale. La valve tricuspide est donc le marqueur du ventricule droit. Il est important d'étudier le point de croix du cœur avec l'insertion du septum interauriculaire et le départ du septum interventriculaire.

Le ventricule droit, de forme plutôt ronde, est antérieur et trabéculé. Le ventricule gauche est postérieur et plus allongé. 

Cette coupe montre la symétrie des cavités droites et gauches du moins jusqu'à 35 SA, date à partir de laquelle le ventricule droit est un peu plus grand. Il faut savoir que le cœur droit est le seul vraiment fonctionnel in utero à l'état normal.

C'est sur cette coupe qu'on note le départ de l'aorte à partir du ventricule gauche, la continuité mitro et septo-aortique et les sigmoïdes.
 

- Les coupes transversales des gros vaisseaux.

Au centre : on note la section de l'aorte contenant les sigmoïdes aortiques, et s'enroulant autour, l'artère pulmonaire qui se divise en deux branches. Les deux gros vaisseaux ont une taille identique sauf au-delà de 35 SA où l'artère pulmonaire devient plus grosse de quelques 2 mm. Sur cette même coupe, en inclinant le capteur, on met en évidence la continuité entre le tronc de l'artère pulmonaire, le canal artériel et l'aorte.
 

- En coupe aortique, la crosse de l'aorte doit être déroulée. Elle est bien arrondie donnant naissance par sa convexité aux vaisseaux crânio-encéphaliques. Il ne faut pas la confondre avec celle du canal artériel, dépourvu de collatérale, dont la courbure moins marquée en "crosse de canne de hockey".

 

2. Rythme cardiaque :

Le rythme cardiaque est normalement de 120 et 160 battements par minute (b/mn). Il faut étudier le rythme synchrone des oreillettes et des ventricules. Des troubles du rythme prolongés tel qu'une tachycardie supérieure à 180 b/mn ou une bradycardie inférieure à 90 b/mn, doivent faire demander une échographie spécialisée. Il en est de même pour les extrasystoles répétées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coeur foetal-Atelier échographie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 29/02/2020