Face

La période la plus faste pour étudier la face se situe vers 22 SA, c'est-à-dire lors du dépistage de malformation mais on peut voir un visage dès 15-16 SA. La face est au mieux étudiée lorsqu'elle est tournée vers l'avant ou sur le côté permettant ainsi une analyse détaillée.
 

- Les orbites, les globes oculaires avec leur cristallin sont identifiés ainsi que les paupières habituellement fermées. Il est possible de suivre les mouvements des globes oculaires.
 

- Le nez et le philtrum sont mieux vus sur un profil. On note la position du menton par rapport au plan du front sur un profil réalisé en coupe sagittale médiane. Les narines sont observées dans un plan frontal incliné.
 

- Les maxillaires, le supérieur et l'inférieur, sont échogènes et portent les alvéoles dentaires. Sur une vue en profil de la face, on peut définir, grâce au plan passant par le front, la position du menton qui lui est normalement tangent.
 

- Les lèvres sont surtout bien suivies lorsque le fœtus a la bouche entrouverte.
 

- La langue est une zone échogène très mobile dans la cavité buccale. Elle doit se placer en retrait du maxillaire supérieur. Il ne doit exister ni protrusion ni interposition de la langue. On étudie si possible la succion et la déglutition.
 

- L'oropharynx se traduit par une zone liquidienne placée en arrière de la langue. En coupe frontale, il se place au-dessus d'un petit conduit rectiligne correspondant à la trachée.
 

- Les oreilles sont examinées pour étudier leur forme et mesurer leur taille. L'implantation basse des oreilles n'est actuellement pas accessible au diagnostic échographique.
 

- Mesure:

. de la distance inter-orbitaire interne ou externe et de l'orbite elle-même (courbe en annexe),

. et de la hauteur des oreilles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Face foetale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 29/02/2020