Grossesses multiples

Un certain nombre de problèmes particuliers sont soulevés par ces grossesses.

 

1) Contrôle de la vitalité de chacun des fœtus accessible seulement à l'échographie, car la mort de l'un d'entre eux ou de plusieurs peut survenir sans raison apparente tout au long de la grossesse. 

 

2) Contrôle de la courbe de croissance de chaque fœtus, de façon précise et régulière, car l'appréciation individuelle clinique est impossible.

En cas de vrais jumeaux, il existe un risque de syndrome transfuseur-transfusé entraînant une asymétrie de croissance.

Il est nécessaire d'utiliser pour cette surveillance des courbes de référence de croissance gémellaire, car statistiquement leur poids est légèrement inférieur aux standards monofœtaux. Toutefois il paraît plus facile de surveiller la croissance fœtale que d'estimer le poids.

 

3) Abondance du liquide amniotique : il est possible de voir se développer dès le deuxième trimestre un hydramnios ou un oligoamnios.

 

4) Le risque de malformation est statistiquement plus important, d'où la nécessité d'une étude morphologique fine. Dans les grossesses mono-amniotiques monochoriales, on démontre en particulier qu'il n'existe pas de fusion entre les fœtus.

 

5) La masse placentaire peut être unique ou double. Du fait de son grand volume, il y a un plus grand risque de placenta bas inséré.

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire