Liquide amniotique

1) Définition : 

Il représente le milieu liquide entourant le fœtus.

Il présente une dynamique liée à la déglutition, à la diurèse du fœtus ainsi qu'aux échanges à travers le cordon et les membranes ovulaires. Toute anomalie des éléments précités peut entraîner une anomalie quantitative du liquide amniotique.

 

2) Echostructure 

Elle est classiquement anéchogène sauf en présence de flocons de vernix. Cet aspect est bien visible dans les derniers mois de la grossesse, et absent dans les termes dépassés.

Son diagnostic différentiel est constitué par l'hémorragie intra-amniotique et le liquide méconial épais (cas rares).

 

3) Abondance :

a) L'estimation de l'abondance est subjective, doit tenir compte du terme, mais reste néanmoins valable car seuls les extrêmes ont une importance en obstétrique.

 

b) A l'état normal, le liquide entoure le fœtus et silhouette des citernes qui pourraient contenir un membre. Cette définition floue rend compte de l'impossibilité de mesurer le volume amniotique.

Entre 3 et 6 mois, il paraît abondant, le fœtus semblant nager dans le liquide.

Entre 6 et 8 mois, le liquide devient un peu moins abondant mais il existe encore des plages liquidiennes.

Dans le dernier mois, le fœtus est seulement souligné par un fin liseré de liquide avec encore quelques petites citernes entre les membres, à ne pas interpréter comme un oligoamnios pathologique.

 

c) Quelques situations particulières : il existe fréquemment un petit excès de liquide entre 4 et 5 mois lorsqu'il s'agit d'un futur gros fœtus ; habituellement les macrosomes gardent jusqu'à la fin de la grossesse ce signe. A l'inverse, les hypotrophes ont souvent un liquide amniotique peu abondant.

Cette diminution est également nette dans les termes dépassés.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/10/2018