Membres

La période la plus faste pour examiner les membres se situe entre 19 et 22 SA.

En cas d'antécédent pathologique, cette étude peut être entreprise dès 17 SA.

Au 3ème trimestre, cette étude est des plus incertaines voire impossible.

 

1. Segments : 

Les membres sont visibles dès 10-11 SA mais ne peuvent être mesurés qu'à partir de 13 SA. Il faut étudier systématiquement chaque segment en vérifiant leur forme, leur longueur, leur contour, le nombre et l'aspect des os, ainsi que leur position respective et leur mobilité.

Il peut être utile d'étudier les points d'ossifications épiphysaires. Les plus utilisés sont:

- le point fémoral inférieur qui apparaît vers 32 SA et est pratiquement toujours présent à 34 SA,

- le point tibial supérieur qui apparaît à 35 SA et devient bien visible vers 37 SA.

La présence de ces deux foyers d'ossification permet en général d'estimer que le fœtus est mature.

La mesure de la diaphyse fémorale doit être systématique, au même titre que le diamètre bipariétal. Elle se révèle être la plus précise pour apprécier l'âge de la grossesse. En effet, il n'existe pas d'erreur de mesure comme celles observées par déformation au niveau du crâne (dolicho ou brachycéphalie). Cette mesure est cependant difficile en cas de présentation du siège, à un terme avancé. Il faut tenir compte du matériel utilisé, la barrette étant la plus favorable. Les sondes sectorielles introduisent une distorsion qui a tendance à allonger la mesure. Chacun doit donc tester sa propre courbe de référence.

La mesure des autres segments des membres, encore non systématique, n'est pratiquée qu'en cas de suspicion d'anomalie (voir courbes en annexe).

 

2. Extrémités :

Visibles dès 11 SA, elles ne sont bien étudiées que vers 19-20 SA. En cas d'antécédents pathologiques, leur étude peut être tentée dès 15 SA. Il faut rechercher mains et pieds, noter leur taille, leur orientation par rapport au segment de membre sus-jacent et apprécier leur mobilité. Il faut enfin, dans la mesure du possible, étudier le nombre et la mobilité globale et individuelle des doigts et orteils.

Il faut remarquer que la longueur du pied est un bon élément pour déterminer le terme au cours du 2ème trimestre et que sa taille est grossièrement égale, jusqu'à 25 SA, à celle du fémur.

Au niveau des mains qui sont en semi-flexion au repos, on examine et dénombre les métacarpiens, les doigts et les phalanges lorsque ces doigts sont en extension.

Les pieds sont étudiés d'une part dans l'axe de la jambe (normalement de profil) et d'autre part dans un plan parallèle à la voûte plantaire passant par les orteils et le talon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 24/05/2019