Béance cervicale

Il est intéressant de pouvoir en faire le diagnostic chez des femmes à risque : antécédents de curetage avec dilatation cervicale, avortements tardifs, accouchements prématurés…

La correction d'une telle anomalie se fait par un cerclage pratiqué vers 12-14 SA. A ce terme, il est cliniquement impossible d'en faire le diagnostic si ce n'est par un calibrage à la bougie, geste risqué surtout si l'on n'en a pas l'habitude.

L'échographie a comme avantage de mettre en évidence le col et le canal cervical lui-même. Mais la difficulté réside dans le repérage de l'orifice interne du col, qui est le seul critère valable.

Il y a béance si l'orifice interne mesure plus de 7 mm de diamètre, la mesure étant effectuée à plus ou moins un millimètre.

Il faut également, une fois l'orifice interne repéré, faire vider la vessie progressivement afin d'éliminer une compression vésicale masquant une béance cervicale.

Cette étude est impossible en cas d'utérus rétroversé ou dans les antéflexions marquées.

Cette mesure ne semble pas avoir la même fiabilité au-delà du premier trimestre.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 19/11/2019