Grossesse molaire

1) Définition : 

La môle hydatiforme est caractérisée par une dégénérescence kystique des villosités choriales se manifestant dès le premier trimestre. Il en existe deux formes :

- la plus fréquente est la môle classique où l'utérus est entièrement occupé par le trophoblaste pathologique,

- plus rare est la môle embryonnée qui associe ces mêmes anomalies à un sac ovulaire contenant parfois un embryon.

 

2) Sémiologie échographique de la môle :

L'anomalie trophoblastique est quantitative et qualitative :

- d'une part le trophoblaste est très abondant occupant toute la cavité utérine, expliquant la taille souvent supérieure de l'utérus pour l'âge de la grossesse,

- d'autre part, il n'est plus homogène mais comporte des lacunes liquidiennes de deux types :

. de petites lacunes sphériques intra-trophoblastiques qui représentent les vésicules môlaires,

. de plus grandes lacunes à contours irréguliers, de siège périphérique qui correspondent à des hématomes.

- La présence de kystes de l'ovaire souvent bilatéraux confirme l'aspect sécrétant de la môle.

3) Sémiologie échographique des formes atypiques :

 - La grossesse môlaire embryonnée ou pseudo-môle est importante à reconnaître car elle correspond toujours à une anomalie chromosomique de l'embryon (triploïdie).

 Elle n'aurait pas pour certains les mêmes risques dégénératifs que la môle classique.

 Elle se développe échographiquement au début comme une grossesse normale. Vers 9 à 10 SA, le trophoblaste augmente nettement de volume et se vacuolise. Ces changements sont souvent contemporains de la mort de l'embryon.

 Ce diagnostic peut être porté à tort devant une grossesse môlaire vraie associée à un gros hématome mimant un sac ovulaire. Cette erreur, redressée par l'anatomopathologie, a peu de conséquences.

 - Lorsque la môle avorte précocement, elle peut être infra-clinique et infra-échographique. Cette éventualité est redoutable si l'examen anatomopathologique n'est pas demandé devant cet avortement apparemment banal.

La constatation échographique d'un sac ovulaire lytique, dont le trophoblaste n'est pas parfaitement homogène, implique un contrôle histologique de cette fausse couche.

 

- Les grossesses môlaires partielles ou l'association, en cas de grossesse gémellaire, d'une grossesse normale et d'une grossesse môlaire, sont de diagnostic échographique et biologique difficile. L'attitude thérapeutique est fonction de l'évolution de l'embryon normal.

En conclusion, l'échographie a un grand intérêt diagnostique dans cette pathologie. Elle est la seule à dépister les formes non sécrétantes.

 

4) Le diagnostic différentiel : Il est parfois difficile d'éliminer une fausse couche banale avec dégénérescence hydropique pseudo-môlaire due à une rétention prolongée.  L'examen anatomopathologique et les dosages hormonaux permettent de porter un diagnostic formel.

  

 

 


 

 

 

5) Surveillance échographique dans les suites d'une môle :

Il existe un risque de môle invasive ou de dégénérescence en chorio-épithéliome qui oblige à suivre ces femmes de façon stricte sur le plan hormonal. L'échographie est demandée, soit pour vérifier la vacuité utérine après l'évacuation de la môle, soit devant des signes péjoratifs comme une mauvaise involution utérine, la persistance ou la reprise des métrorragies et la non-disparition des HCG.

 

On cherche à apprécier :

- le volume utérin dans ses trois dimensions,

- la ligne de vacuité qui doit être fine et continue, mais reste dans ce contexte, insuffisante. Une rétention de quelques vésicules ne la fait pas disparaître et pourtant nécessite un nouveau geste thérapeutique. On peut les mettre en évidence soit par hystéroscopie soit parfois en coupe frontale de l'utérus,

- l'involution des kystes de l'ovaire qui est parallèle à la chute des HCG,

- un envahissement du myomètre par l'apparition de zones échogènes évoquant une môle invasive,

- la possibilité d'un choriocarcinome et de métastases justifiant une échographie hépatique et une radiographie thoracique.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 01/10/2018