Anomalies du liquide amniotique

1. Oligoamnios : Cf chapitre spécial

 

2. Hydramnios et excès de liquide : Cf chapitre spécial

 

3. Echogénicité anormale du liquide amniotique :

Il est normal de constater en fin de grossesse, dans un liquide toujours anéchogène la présence de petits échos très brillants tourbillonnant avec les mouvements fœtaux et correspondent aux flocons de vernix. Mais le liquide peut devenir franchement échogène dans quatre circonstances:

 - L'hémorragie intra-amniotique est fréquente en cas d'hématome marginal vers 16 à 20 SA et parfois après une ponction amniotique ou du cordon. Le liquide contient de grosses particules plus grosses que les flocons de vernix et à un terme où ces derniers n’existent pas encore. Ces multiples échos, de taille variable, ont tendance et en l'absence de mouvements fœtaux à se placer en position déclive.

- Le liquide purée de pois ou méconial rend le liquide amniotique échogène créant une "grisaille" au sein de laquelle on constate de fines particules restant cependant plus petites que les flocons de vernix normaux. Un liquide simplement teinté de méconium n'est habituellement pas détecté.

- La mort fœtale ancienne s'accompagne d'un liquide échogène.

- Enfin certains liquides peuvent apparaître aussi échogènes que le placenta et les seules zones anéchogènes décelées sont des "bulles" correspondant aux sections du cordon. Cet aspect est très troublant car il correspond à un liquide lactescent dont on ne connaît pas l'origine mais qui ne traduit pas une souffrance fœtale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 26/08/2019