Kystes ovariens

Ils s'objectivent par une image typique qui comporte :

- une déviation, le plus souvent latérale, de l'ombre utérine,

- une direction et une longueur normales de l'isthme de la trompe dont au contraire l'ampoule, manifestement étirée, décrit une large courbe en surplomb du kyste,

- un élargissement considérable enfin de la fossette ovarienne bien lisible sur les clichés d'évacuation ou de contrôle tardif.
 

L'intérêt de l'HSG est de permettre parfois de déceler la nature dermoïde du kyste (calcifications), d'en faire reconnaître la bilatéralité et surtout de faire apprécier la perméabilité des trompes et les possibilités de récupération fonctionnelle chez les sujets jeunes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 09/01/2019