Introduction

Pour le bilan des stérilités tubaires, il est préférable d'utiliser des produits de contraste trio-iodés hydrosolubles (Hexabrix) et leur injection doit être lente et progressive afin d'éviter la survenue de spasmes.

L'HSG permet l'évaluation de la perméabilité tubaire tant au niveau proximal que distal ; elle précise par ailleurs l'état de la muqueuse tubaire traduit par la présence ou l'absence de plis, la dilatation ampullaire en cas d'hydrosalpinx.

Elle permet en outre de diagnostiquer des lésions utérines associées qui peuvent jouer un rôle dans l'infertilité.

Les images pathologiques peuvent être uni ou bilatérales, isolées ou associées, aggravant ainsi le pronostic de la stérilité.

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !