Pathologie de l’endomètre

L'exploration de la cavité utérine s'impose devant tout saignement génital anormal survenant en période pré ou perménopausique, toute métrorragie post-ménopausique, en présence d'un polype muqueux endocervical accouché par le col (polype sentinelle).

L'HSG permettrait de reconnaître les différents types d'hyperplasie muqueuse : simple, polypoïde, adénomateuse ou glandulo-kystique.

- Les images de l'hyperplasie de l'endomètre se caractérisent par leur généralisation à l'ensemble de la cavité utérine et à leur meilleure visibilité en début de remplissage ou d'évacuation utérine. Un contrôle histologique s'impose devant toute image suspecte.

- Les aspects hystérographiques du cancer de l'endomètre sont souvent caractéristiques (lacune inhomogène, à contours flous, creusée de sillons correspondant aux zones nécrotiques et ulcérées) permettant le diagnostic, précisant la localisation, l'extension et les lésions associées.

C'est un guide précieux pour la réalisation du prélèvement biopsique, toujours indispensable au diagnostic formel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !