Synéchies

Elles sont d'origine le plus souvent traumatique (curetage, myomectomie, hystéroplastie), trophique (atrophie de l'endomètre survenant à la ménopause), plus rarement infectieuse.

L'HSG est demandée lors du bilan pour avortements à répétition, aménorrhée ou infertilité secondaire.

Elle objective :

- une absence d'injection de la cavité,  ou bien,

- la présence d'une ou plusieurs lacunes polyédriques, à l'emporte-pièce, centrale ou marginale, à bords nets constantes sur tous les clichés (quel que soit le degré de remplissage).

L'HSG précise leur siège, nombre, étendue ainsi que les lésions associées.

Le cliché de profil est indispensable : il montre le pincement qui illustre bien la symphyse des parois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 11/07/2019