Frottis vaginaux

Dirigés sur une lésion vaginale suspecte, ils peuvent être bien sûr pratiqués, en particulier lorsqu'il existe une adénose vaginale chez une jeune femme dont la mère a pris du diéthylstilbestrol (Distilbène ®), pendant la grossesse ou par prélèvement direct sur une lésion sous-urétrale ou vaginale basse par exemple, qui peut être la métastase d'un cancer de l'endomètre, une récidive de cancer du col traité.

On grattera alors avec la spatule d'Ayre la lésion et on étalera le produit de grattage sur une lame que l'on fixera.

Au frottis sur une zone pathologique, il faut préférer des biopsies dirigées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 18/01/2019