Syndrome d'Apert

Le syndrome d'Apert ou acrocéphalosyndactylie est une maladie génétique et orpheline rare associant de multiples malformations physiques et cérébrales.

Les enfants atteints présentent une fusion prématurée des os du crâne.

Le syndrome d'Apert fait partie du grand groupe des facio-craniosténoses.

Il s’agit d’une malformation majeure, caractérisée par une dysmorphie crânio-faciale et des syndactylies osseuses et membranaires des quatre extrémités, ce qui la différencie de la maladie de Crouzon.

Le syndrome d'Apert est désigné ainsi en raison de sa découverte par le médecin français Eugène Apert, qui le premier a décrit le syndrome en 1906.

- Parmi les différentes sutures, c'est la suture sagittale (d'avant en arrière le long de la partie médiane du crâne) qui est le plus fréquemment concernée par cette fermeture prématurée ;  le crâne croît alors en épaisseur, donnant à la voûte un aspect long, étroit et allongé (scaphocéphalie).

- Si la suture prématurée concerne la suture coronale (à l'avant, d'un côté à l'autre du crâne), celui-ci reste petit d'avant en arrière, mais devient haut et large (acrocéphalie).

- Du fait de la soudure prématurée des sutures coronales et sagittales, la croissance se fait seulement verticalement ; le crâne a donc la forme d'une tour (turricéphalie).

 

1. Étiologie :

Mutation du gène FGFR2 (ou fibroblast growth factor receptor-2) localisé sur le locus q26 du chromosome 10. Certaines études suggèrent que l’âge paternel augmenterait le risque d'apparition de cette pathologie.

 

2. Mode transmission :

La plupart des cas sont des mutations de novo mais les cas familiaux suggèrent une transmission autosomique dominante.

 

3. Incidence :

Cette maladie génétique touche un nouveau-né sur 100.000 en France et un nouveau-né sur 50.000 aux Etats-Unis. Ce défaut est cinq fois plus fréquent chez le garçon que chez la fille.

 

4. Description :

La croissance des os du crâne se faisant perpendiculairement aux sutures, le crâne prend le plus souvent une forme de tour.

Ensemble de malformations squelettiques associant :

- Une malformation du crâne qui est aplati d’avant en arrière (front plat) et très développé en hauteur : on parle de turricéphalie ou d’oxycéphalie (bosse frontale). Le sommet du crâne peut être plat ou pointu. L’occiput semble être dans le prolongement du cou.

- Des anomalies de la face : mâchoire supérieure atrophiée, yeux exorbités et exagérément écartés (hypertélorisme), nez en forme de bec d’aigle ou de perroquet. Certains patients présentent une exophtalmie (uni ou bilatérale). La bouche est habituellement ouverte. Il existe également dans certains cas une division du palais.

- Il existe une syndactylie (fusion des doigts des mains et des pieds) ; cette fusion des doigts et des orteils peut être totale (aspect en moufle des extrémités) ou partielle, affectant les deuxième, troisième et quatrième doigts.

Le retard mental est extrêmement fréquent et souvent lourd, souvent associée à des malformations cérébrales (agénésie du corps calleux). Troubles du langage possibles.

Le risque d'hypertension intracrânienne est élevé, approchant 50 % des cas.

Le syndrome d'Apert est réputé s'accompagner fréquemment d'une déficience intellectuelle, à l'origine de laquelle des malformations cérébrales pourraient jouer un rôle important.

 

5. Diagnostic :

1) Anténatal :

Possible par échographie soit par visualisation de la syndactylie ou par la déformation du crâne en forme de tour (turricéphalie). L’échographie en 3D peut être très utile pour mettre en évidence la fusion prématurée des sutures coronales.

2) Post natal :

Les caractéristiques cliniques font facilement le diagnostic.

3) Différentiel :

Est celui d’une craniosynostose.

 

6. Traitement :

Une investigation soigneuse comprenant un examen IRM est nécessaire pour rechercher des malformations cérébrales associées. Ces enfants doivent être opérés tôt, idéalement avant l'âge de 9 mois.

Les techniques actuelles de chirurgie, mises en œuvre au cours des deux premières années de la vie, permettent de limiter les déformations et de diminuer les risques de complications comme le retard mental et la cécité, en permettant aux sutures de rester ouvertes jusqu'à ce que la croissance du cerveau soit complète.

La correction du recul maxillaire et de l'hypertélorisme n'est pas à envisager (sauf cas particulièrement sévères) avant l'âge de 4 ans. Les indications sont à discuter au cas par cas.

La qualité de l'environnement sociofamilial doit être optimisée.

 

7. Conseil génétique :

Une enquête familiale est indispensable.

Le diagnostic de la maladie est possible par étude du caryotype en début de grossesse.

En Occident, lorsqu'elle est détectée par échographie, un avortement thérapeutique est proposé. Les parents doivent être totalement informés des conséquences de cette maladie avant de prendre toute décision.

 

8. Conclusion :

Le syndrome d'Apert est une affection rare dont le diagnostic clinique est basé sur l'association de la dysmorphie crânio-faciale et les malformations des extrémités.

Sa gravité réside dans la coexistence de plusieurs malformations avec un important lot de préjudices esthétiques et un risque d'HTIC chronique responsable d'une cécité et d'une débilité mentale.

L'association à des anomalies viscérales aggrave le pronostic vital et fonctionnel. Ainsi, une prise en charge précoce, patiente et de longue haleine est nécessaire pour un développement neurosensoriel sans dommage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndrome d'Apert : symptomatologie détaillée

Signes cliniques très fréquents :

  • Brachycéphalie/occiput plat
  • Craniosténose
  • Face étage moyen enfoncé
  • Face plate
  • Front bombé/bosses frontales
  • Oreilles bas implantées
  • Racine du nez déprimée
  • Syndactylie des doigts
  • Syndactylie des orteils
  • Anomalie du système nerveux (structure)


Signes cliniques fréquents : 

  • Convulsions épilepsie
  • Fente palpébrale antimongoloide
  • Fontanelle : large/retard de fermeture
  • Gros orteil large
  • Pouce large
  • Hypertélorisme
  • Palais ogival/étroit
  • Retard mental / psychomoteur
  • Strabisme

 

Signes cliniques occasionnels :

  • Cardiopathie congénitale
  • Corps calleux/septum pellucidum : agénésie
  • Dilatation ventriculaire sans hydrocéphalie
  • Fente palatine
  • Hémangiomes tubéreux / caverneux
  • Micromélie rhizomélique
  • Œsophage atrésie/fistule
  • Polykystose rénale
  • Poumon aplasie/hypoplasie
  • Sténose du pylore
  • Synostose radio cubitale
  • Utérus/vagin/trompes anomalie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 15/02/2019