Tétrasomie 12p (Syndrome de Pallister-Killian)

Le syndrome de Pallister-Killian est une anomalie chromosomique résultant de la présence d’un petit chromosome surnuméraire, formé de 2 copies des bras courts d’un chromosome 12, entraînant la présence de quatre copies de ce bras court.

L'incidence annuelle est incertaine et estimée à environ 1/25.000.

Cette anomalie a la particularité d’être présente en mosaïque. Le caryotype est 47,XX ou XY,i(12)(p10)/ 46,XX ou XY.

Cette mosaïque peut ne pas être mise en évidence dans les lymphocytes, l’anomalie étant alors confinée dans les cellules fibroblastiques. Un caryotype sur biopsie cutanée ou une HIS sur frottis buccal sera nécessaire pour établir le diagnostic. L'isochromosome est en général présent dans 30-100 % des métaphases de fibroblastes.

L'hybridation in situ avec des sondes spécifiques de l'ADN du chromosome 12 est de règle aujourd’hui pour confirmer l’origine du chromosome.

L'isochromosome est, dans la plupart des cas, d'origine maternelle. Tous les cas rapportés sont sporadiques. 
 

Le tableau clinique est suffisamment caractéristique pour être réalisé cliniquement dès la période néonatale.

Il associe un retard psychomoteur avec une hypotonie et une dysmorphie faciale très caractéristique, un raccourcissement rhizomélique des membres, des mains et pieds petits avec une hypoplasie unguéale. 
La dysmorphie faciale comprend des traits grossiers avec un profil aplati, un front haut avec une alopécie frontotemporale, des cils et sourcils clairsemés, des rebords supraorbitaires peu marqués, des fentes palpébrales obliques, un hypertélorisme, une racine de nez plate et élargie, un petit nez avec des narines antéversées, une grande bouche avec des coins bas et une lèvre supérieure proéminente.

Avec l'âge, une macroglossie et un prognathisme apparaissent. 


Le tableau neurologique est sévère avec une hypotonie marquée présente à la naissance. Des contractures se développent avec l'âge. Par la suite, le déficit intellectuel est très sévère avec une autonomie très réduite. Une épilepsie est fréquemment associée.


De nombreuses malformations congénitales peuvent être présentes, les plus spécifiques étant des anomalies diaphragmatiques et anales. Des anomalies cardiaques, en particulier des communications interventriculaires, sont présentes dans 25 % des cas. Des anomalies de pigmentation cutanée, une surdité sont des signes fréquents. 
 

Certains patients avec un niveau de mosaïcisme plus faible sont cependant moins affectés. Ce tableau clinique peut être repéré pendant la grossesse du fait de l’expression des signes cliniques telles qu'une hernie diaphragmatique, un hydramnios, un hydrops fetalis, des malformations cardiaques ou des membres courts qui conduisent à réaliser une amniocentèse.

Ces signes d’appel conduisent à la réalisation d’un caryotype fœtal qui permettra de révéler l’anomalie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire