Mesure de la hauteur utérine

1. Définition :

La mesure de la HU consiste à mesurer à l’aide d’un mètre couturier la plus grande mesure verticale de l’utérus allant du bord supérieur de la symphyse pubienne au fond utérin.

On considère que la HU s’accroît de 1 cm/semaine jusqu’au terme de 32 SA pour ne prendre qu’un centimètre toutes les 2 semaines à partir de ce terme.

En pratique, une insuffisance de croissance du fœtus peut être suspectée lorsque la HU est inférieure ou égale au terme en semaines d’aménorrhées moins 4 entre 18 et 32 SA.

Au-delà de 32 SA, c’est la notion de stagnation de la HU qui doit attirer l’attention.

La mesure de la HU présente de nombreuses insuffisances liées aux difficultés rencontrées pour repérer correctement le fond utérin et pour apprécier réellement la croissance fœtale en cas d’obésité maternelle et de grossesses multiples par exemple.

 

-----------------------

La mesure de la hauteur utérine est un moyen de dépistage simple, non coûteux et non invasif, tout en étant raisonnablement précis.

Les causes d'erreur les plus fréquentes sont : l'obésité, les grossesses multiples, les mesures incorrectes (les mesures peuvent varier de 3 à 4 cm quand elles sont réalisées par la même personne chez la même patiente).

Elle permet de dépister correctement seulement 40 % des hypotrophies fœtales.

Elle reste globalement performante pour dépister les hypotrophies fœtales sévères avant 32 SA pour peu que les conditions de mesures soient bonnes.

 

2. HU au 2ème trimestre :

- Mesure de la hauteur utérine (HU) : en décubitus dorsal, vessie préalablement vidée, avec un mètre ruban déroulé à partir du bord supérieur de la symphyse pubienne, selon l'axe de l'utérus, jusqu'au fond utérin ; le chiffre correspondant à la hauteur utérine est indiqué par le bord cubital de la main qui tient le mètre ruban.

Entre 4 et 7 mois, on multiplie par 4 le nombre de mois pour obtenir la hauteur utérine moyenne correspondante. La règle est valable jusqu'à terme si l'on retranche 2 cm les 2 derniers mois.

HU à 4 mois 16 cm

HU à 5 mois 20 cm

HU à 6 mois 24 cm

HU à 7 mois 28 cm

HU à 8 mois 30 à 32 cm

HU à 9 mois 32 à 34 cm

La hauteur utérine doit augmenter entre 2 examens successifs à 1 mois d'intervalle. Ses anomalies (excès ou augmentation trop rapide, insuffisance) doivent conduire à un certain nombre de diagnostics différentiels d'une pathologie ovulaire, fœtale et/ou maternelle (cf. chapitres correspondants).

Il pourra également s'agir d'une grossesse plus avancée ou plus jeune, voire d'un arrêt de la grossesse ; le premier temps de la démarche étiologique consistera donc impérativement en la vérification du terme.

= Un arrêt de croissance à 2 examens successifs séparés d'un mois signe une hypotrophie fœtale. La vitalité de ces enfants précocement hypotrophes doit être surveillée par échographie ; les consultations seront rapprochées ; le pronostic fœtal est incertain.

= Un excès de volume utérin impose aussi le recours à l'échographie qui précisera s'il s'agit d'une macrosomie fœtale, d'un hydramnios ou d'une grossesse gémellaire.

 

3. HU au 3ème trimestre :

- Mesure de la hauteur utérine (HU) :

HU à 7 mois 28 cm

HU à 8 mois 30 à 32 cm

HU à 9 mois 32 à 34 cm

A la recherche aussi bien d'une macrosomie faisant redouter la dystocie que d'une hypotrophie faisant craindre la souffrance fœtale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/04/2020