Rythme cardiaque fœtal (RCF)

1. Introduction :

- L'enregistrement du rythme cardiaque fœtal permet l'évaluation du bien être du fœtus.

- Il se fait à partir de 25 SA. Avant 25 SA, il est très difficilement enregistrable.

- Il se fait grâce à un appareil qui enregistre de façon concomitante le RCF et le tonus utérin : cardiotocographe.

- Il est systématiquement réalisé pendant le travail.

 

Le cardiotocographe permet l'enregistrement simultané :

- Du rythme cardiaque fœtal (RCF) ;

- Des contractions utérines (CU) maternelles.

 

2. Intérêt du RCF pendant la grossesse et le travail :

- Le but de la surveillance fœtale pendant le travail est de prévenir la survenue d'une acidose métabolique et d'une asphyxie fœtale perpartum, qui peut être à l'origine de complications gravissimes telles qu'une encéphalopathie voire un décès néonatal.

- L'existence d'anomalies sévères du RCF fait craindre l'existence d'une hypoxie fœtale.

 

3. Quand doit-on enregistrer le RCF ?

Pour une femme dont la grossesse se déroule normalement, il est inutile d'enregistrer le RCF avant qu'elle ne se mette en travail.

Le RCF sera enregistré :

- Systématiquement au cours du travail.

- A partir de 25 SA, devant tout signe faisant craindre une anomalie du déroulement de la grossesse : diminution des mouvements actifs fœtaux ressentis par la mère, métrorragies, hypertension et prééclampsie, douleurs abdominales...

 

4. RCF normal :

Sur la ligne du haut s'inscrit l'enregistrement du RCF, et sur la ligne du bas le tonus utérin. Le RCF normal est caractérisé par :

- Un rythme de base normalement compris entre 120 et 160 battements par minute (bpm) ;

- Des oscillations dont l'amplitude est normalement comprise entre 5 et 25 bpm ;

- Une réactivité = périodes d'accélérations du RCF.

 

 

Rcf normal 1

 

 

5. Anomalies du RCF :

 

ANOMALIES DU RYTHME CARDIAQUE DE BASE

Bradycardie fœtale : RCF < 120 bpm pendant une période de plus de 10 minutes.

Tachycardie fœtale : RCF > 160 bpm pendant une période de plus de 10 minutes.

DIMINUTION DES OSCILLATIONS DU RCF

Rythme mini ou micro-oscillant ⇒ amplitude des oscillations inférieure à 5 bpm. Un rythme plat correspond à une perte totale des oscillations.

DIMINUTION DE LA REACTIVITE DU RCF

Diminution voire disparition des périodes d'accélération normales du RCF.

RALENTISSEMENTS TRANSITOIRES DU RCF

Décélérations dont on précisera la sévérité en fonction de la durée, de la profondeur, et de la situation par rapport à une éventuelle contraction utérine (avant, pendant, après).

 

 

6. Quelques exemples de RCF pathologiques :

 

 

 

 

 

 

A RETENIR

Le RCF normal est compris entre 120 et 160 bpm, oscillant et réactif, sans aucune période de décélération.

L'enregistrement du RCF se fait systématiquement pendant le travail, et après 25 SA devant tout signe faisant craindre pour le bon déroulement de la grossesse.

 

Pour analyser un RCF, le plan à suivre sera toujours le même :

♦ RCF :

- Quel est le RCF de base ?

- Le RCF est-il oscillant et réactif ?

- Existe-il des anomalies (décélérations dont on précise l'éventuelle sévérité) ?
 

♦ Contractions utérines : préciser leur fréquence, durée et intensité.

Des anomalies sévères du RCF doivent faire évoquer la possibilité d'une hypoxie fœtale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A quoi sert le monitoring foetal ? - Examens grossesse

A quoi sert le monitoring foetal ? - Examens grossesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19/08/2019