Incompatibilité dans les autres systèmes

Beaucoup plus rares, elles sont le plus souvent le résultat d'une immunisation post-transfusionnelle.

90 % de la population est Kell -, cependant une allo-immunisation anti-Kell est possible, soit du fait d'un fœtus Kell +, soit surtout après transfusion de sang Kell +.

Dans les systèmes Duffy, Kidd, MNS : des accidents minimes ou sévères ont été décrits.

L'existence de ces différents types d'allo-immunisation nécessite donc un dépistage, surtout les femmes polytransfusées ou ayant présenté des ABRTS ou des MIU.

 

1. Différents types d'immunisation :

1) Immunisation anti-Kell :

- L’immunisation transfusionnelle anti-Kell ne comporte qu’une fois sur 20 un risque d’IFM dans la mesure où le conjoint n’a qu’une chance sur 10 d’appartenir au groupe Kell positif, et dans ce cas d’être presque toujours hétérozygote pour le gène Kell. Quand elle existe, elle est souvent grave, et conduit à une exsanguino-transfusion de sang Kell -.

- Le risque est par contre très élevé quand l’immunisation est gravidique car le conjoint est le plus souvent Kell positif homozygote.
 

2) Immunisation anti-k (Celano) :

Très rare et peu sévère.
 

3) Immunisation anti-Duffy (anticorps anti-Fya et Fyb) :

Post-transfusionnelle, elle est rare et peu sévère.
 

4) Immunisation anti-Kidd (anticorps anti-Jka et Jkb) :

Rares et peu sévères, elles sont autant le résultat de transfusions que des grossesses.
 

5) Immunisation anti-Lutéran (anticorps anti-Lua et Lub ; anti-M ; anti-S et s ; anti-N et l'anticorps P1) :

Seule les anticorps anti-M et anti-S ou s peuvent provoquer une hémolyse, bénigne et rare.
 

6) Immunisation anti-Lewis :

Aucune hémolyse n'est possible car il s'agit d'IgM (ne passent pas la barrière placentaire) et que ces antigènes sont absents des hématies du fœtus et du nouveau-né.
 

2. Diagnostic :

- Recherche des agglutinines irrégulières.

- Groupage et phénotypage du conjoint.

- Ces immunisations ont les mêmes conséquences chez le fœtus et le nouveau-né que celles de type anti-D, mais elles sont rarement très sévères ++ (hormis dans le système Kell). 

LA SURVEILLANCE EST CEPENDANT IDENTIQUE.

 

3. Traitement :

1) Curatif : Cf incompatibilité Rh D.

 

2) Préventif :

Seule l'utilisation de concentrés d'hématies phénotypées avant toute transfusion chez une fille ou une femme en âge de procréer permet d'éviter ces cas, toutefois rares.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 25/03/2020