Varicelle et grossesse

1. Fréquence :

La varicelle est une maladie virale ; elle est rare en cours de grossesse (0,1 à 0,5 pour 1.000), bien que 5 à 30 % des femmes enceintes soient séronégatives vis-à-vis de ce virus.

 

2. Risques en cours de grossesse :

1) Risques maternels :

L'âge adulte explique la sévérité de la maladie elle-même (pneumonies fréquentes, atteintes polyviscérales avec myocardites, encéphalites...).

 

2) Risques fœtaux :

L'atteinte fœtale est inconstante et dépend du terme.
 

a) Avant 20 semaines d'aménorrhée :

- La varicelle congénitale comporte des risques de fréquence incertaine : hypoplasie des membres, hypotrophie, paralysie et atrophie musculaire, choriorétinite, retard psychomoteur...

- La ponction de sang fœtal est très discutée (diagnostic d'une atteinte fœtale). Si les IgM spécifiques sont positives, une interruption thérapeutique de grossesse peut être discutée avec la patiente.
 

b) Entre 20 semaines d'aménorrhée et l'accouchement :

- Pas de fœtopathie décrite.

- Le risque de varicelle néonatale varie selon le terme de survenue de l'éruption :

. si l'éruption est survenue plus de 5 jours avant la naissance, l'enfant est protégé par les anticorps maternels et fera une varicelle bénigne ;

. si l'éruption varicelleuse survient dans les 5 jours qui précèdent l'accouchement, l'enfant n'est pas protégé par les anticorps maternels et fera une forme grave à mortalité lourde (un tiers des cas).

- Il ne faut donc pas déclencher, voire plutôt pratiquer une tocolyse sur les patientes ayant une éruption varicelleuse à proximité de l'accouchement.

- En cas de naissance à cette phase critique, il conviendra de pratiquer une injection de gammaglobulines spécifiques au nouveau-né (0,3 à 0,6 ml/kg) et de discuter la nécessité d'un traitement antiviral.

 

3. Prévention :

La seule prévention possible est l'injection de gammaglobulines spécifiques chez la femme enceinte ayant un contage récent (moins de 48 heures) et n'ayant jamais contracté la varicelle.

- La posologie sera de 0,1 à 0,4 ml/kg.

- L'efficacité de cette prévention n'est pas prouvée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 14/10/2019