Grossesse : introduction

La plupart des grossesses concernent des femmes jeunes en bonne santé et n’ont au départ aucun caractère pathologique. Mis à part les cas concernant une pathologie préexistante, c’est la surveillance de la grossesse qui sera à la base du dépistage d’une complication éventuelle.

La surveillance de la grossesse repose sur un ensemble de consultations permettant par l'examen clinique et certains examens complémentaires la recherche systématique d'anomalies survenant dans le déroulement de la grossesse.

Elle a pour but d’évaluer le bien-être fœtal, de prévenir et de dépister la pathologie gravidique, enfin, de faire le pronostic de l’accouchement.

Par ailleurs la première consultation (obligatoire avant la fin du 3ème mois) permet, essentiellement par l'interrogatoire, de dépister les patientes présentant un risque fœtal ou maternel.

Une consultation mensuelle dès le diagnostic de grossesse établi est souhaitable.

L’existence d’antécédents particuliers, la découverte d’anomalies au cours de la grossesse justifient une surveillance renforcée.

L'appréciation des risques et de la conduite à tenir, tant sur le plan du suivi obstétrical que des éventuelles thérapeutiques envisagées, déterminera si la grossesse doit être prise en charge en milieu spécialisé, voire multispécialisé.

Le but final étant bien sûr le bon déroulement de la grossesse et la diminution des accidents périnataux.

Nous développerons donc essentiellement ces éléments d’une bonne surveillance, d’un bon dépistage et les réflexes qu’il faut avoir en cas de découverte de certains signes pathologiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/08/2018