Maturation pulmonaire fœtale

1. Objectif :

Le but de la maturation pulmonaire fœtale est de prévenir le risque de détresse respiratoire par maladie des membranes hyalines (MMH) chez le nouveau-né.

 

2. Moyens médicamenteux :

Le traitement utilisé est représenté par les corticoïdes.

En effet, la corticothérapie a permis de révolutionner le pronostic des enfants nés entre 24 et 34 SA.

L’administration de Célestène ® (bétaméthasone) a prouvé son efficacité dans la réduction de la mortalité et de la morbidité néonatales, sans effet délétère avéré à long terme.

Le principal bénéfice concerne la réduction de l’incidence, mais aussi de la gravité de la maladie des membranes hyalines (réduction de 50 %).

D’autres bénéfices sont également obtenus en termes de réduction des hémorragies intraventriculaires (réduction de 50 %), des entérocolites ulcéronécrosantes (réduction de 35 %).

Au total, la baisse de mortalité obtenue grâce aux corticoïdes atteint 40 %.

L’efficacité des corticoïdes est démontrée à partir de 24 heures de traitement avant la naissance et jusqu’à 7 jours.

Ils ne sont plus indiqués après 34 SA, même si la réduction des maladies des membranes hyalines semble persister au-delà de ce terme, car le nombre de patientes à traiter pour éviter une détresse respiratoire devient trop élevé.

De même, il n’y a pas d’intérêt démontré à pratiquer des cures itératives, qui semblent provoquer une diminution du poids et du périmètre céphalique à la naissance (sans différence significative à 3 ans).

Il est impératif de respecter les contre-indications (chorioamniotite avérée, toxémie).

 

3. En pratique :

Bétaméthasone ⇒ CELESTENE CHRONODOSE ® 5,70 mg/ml, suspension injectable.

Boîte de 1 ampoule de 1 ml et de 1 seringue de 2 ml avec 2 aiguilles.

Composition du médicament :

 

CÉLESTÈNE CHRONODOSE ®

p amp inj

Bétaméthasone acétate

2,7 mg

Bétaméthasone phosphate disodique

3 mg

 

Prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines : induction de la maturation fœtale.

Dose : 12 mg (2 ampoules à la fois en IM) chez la mère au moins 24 heures avant la date présumée de l'accouchement, injection à renouveler 24 heures après.

 

 

 

 

 

Il faudra se méfier des anomalies du RCF induites par le Célestène chronodose ® (corticoïde de référence) pour maturation fœtale qui est systématiquement proposé avant 34 SA.

Ce corticoïde provoque une diminution de la variabilité et de la réactivité qui survient généralement après la 2ème injection et qui peut persister jusqu’à 48 heures au maximum après l’injection. Le moment d’apparition des troubles du RCF et leur aspect (aplatissement des oscillations sans ralentissement, disparition des accélérations) incriminent le Célestène chronodose et ne doivent pas conduire à une extraction fœtale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/05/2020