Auto-examen des seins

L'auto-examen des seins (inspection et palpation) ne remplace ni la visite annuelle de gynécologie, ni les explorations plus poussées que sont la mammographie ou l'échographie. C'est une démarche personnelle complémentaire.

 

1. Pourquoi pratiquer l'auto-examen des seins ?

L'auto-examen des seins est un exercice important pour détecter d'éventuelles anomalies (par exemple nodules) au niveau des seins.

Cet auto-examen des seins est avant tout une façon de mieux connaître ses seins, leur anatomie, leur texture et consistance, et leurs petites particularités individuelles. Et de s'impliquer dans sa santé !

En effet, toute modification constatée (petite boule, écoulement, ride cutanée...) doit amener à consulter. On pense, bien sûr, toujours au cancer, mais dans la majorité des cas, le médecin retrouve un kyste bénin ou une mastose (surtout après 40 ans), ou un adénofibrome (surtout avant 30 ans) qu'il conviendra de surveiller.

L'auto-examen des seins ne doit pas être perçu comme une inspection anxiogène, mais plutôt comme un geste éducatif de prévention témoignant d'une participation volontaire à son suivi médical.

 

2. Quand faire l'auto-examen des seins ?

Quand faire cet auto-examen des seins ? Tous les mois, c'est mieux, mais tous les 2 ou 3 mois, c'est déjà bien si on le pratique correctement. On le fait lorsque le sein est souple, 2 à 3 jours après les règles, et après la ménopause à date fixe, en début de mois, par exemple. On commence dès 20 ans, et on continue aussi tard que possible, car le risque du cancer du sein ne diminue pas avec l'âge.

 

3. Auto-examen et cancer :

Une autopalpation négative (on ne trouve rien d'anormal) ne doit surtout pas dispenser de se rendre une fois par an, à une consultation de gynécologie, et encore moins de faire régulièrement les examens d'imagerie médicale recommandés (comme une mammographie).

Une main experte détecte au mieux une grosseur de 1 cm, tandis qu'avec les progrès de la mammographie, on est capable de repérer une lésion débutante de 2 ou 3 mm !

La mammographie après 40 ans, et a fortiori après 50 ans, reste l'examen privilégié de la détection des tumeurs du sein. L'examen clinique est complémentaire.

 

4. Comment procéder à l'auto-examen des seins ?

Il est essentiel de savoir comment s'y prendre et de procéder de manière systématique pour que ce soit efficace. Découvrez ci-dessous des indications précises que vous pourrez suivre pas à pas.

L'auto-examen des seins consiste en deux étapes : l'inspection visuelle et la palpation des seins. 
 

1) Inspection visuelle des seins :

Mettez-vous torse nu debout devant une glace, les bras pendent décontractés des deux côtés du corps. Regardez vos seins et observez :

- si la forme ou la position de l'un des seins a changé (un sein paraît-il plus haut ou plus bas qu'auparavant ?)

- s'il y a des changements au niveau de la peau : l'un des seins présente-t-il des rides ou rétractations de la peau ?

- s'il y a une modification au niveau des mamelons : observez-vous une asymétrie ? La couleur a-t-elle changé ? Les aréoles présentent-elles des rougeurs ? Les mamelons sont-ils peut-être même douloureux ?

Puis penchez le buste légèrement en avant. Levez et descendez les bras vers l'avant : observez le contour des seins qui ne doivent présenter aucune déformation ou irrégularité localisées.
 

2) Palpation des seins :

La palpation proprement dite se fait allongée, un coussin sous les épaules :

Posez votre main droite à plat sur le sein gauche. Effectuez de petits mouvements circulaires en faisant rouler le sein sur les côtes. Il est inutile d'appuyer fort, en revanche, on recommande de « passer » sur toute la surface du sein.

Faites de même avec la main gauche sur le sein droit.

Palpez enfin les aisselles à la recherche d'un ganglion.

Et si vous n'êtes pas sûre de vous, n'hésitez pas à demander à votre médecin de vous montrer comment faire : rien ne vaut la démonstration en réel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire