L'alimentation de bébé

Nourrir son enfant est le premier des gestes d'amour. Profitez des mois de votre grossesse pour vous familiariser avec la gastronomie des bébés.

 

Sein ou biberon ?

Jusqu'à quatre mois, votre bébé se nourrira de lait. Trois possibilités s'offrent à vous : sein, biberon ou combinaison des deux. La décision du choix vous revient à vous seule. Ne vous laissez pas influencer par la mode, les traditions ou les « on-dit »… Nourrissez votre enfant au sein si vous en avez envie et ne vous culpabilisez pas si vous optez pour le biberon. Si le lait maternel est naturellement adapté aux besoins du bébé, les laits maternisés contiennent tout ce qui est indispensable à la santé et à la croissance du nouveau-né. Chaque mode d'alimentation a ses avantages.

 

L'alimentation au sein :

La plupart des jeunes mamans sont capables d'allaiter mais toutes ne le désirent pas. Ce mode d'alimentation est source de grandes joies, mais aussi de contraintes : organisation, horaires, disponibilité…

 

Les avantages pour le bébé :

Le lait maternel correspond exactement à ses besoins. Il contient des cellules et des éléments protecteurs pour le défendre contre les infections et les microbes.

- C'est un aliment complet. Facile à digérer et idéalement équilibré en protéines, lipides, glucides, sels minéraux et vitamines.

- La composition de votre lait maternel se modifie au fur et à mesure que le bébé grandit.

 

Les avantages pour la maman :

- Donner le sein aide l'organisme maternel à se rétablir après l'accouchement. Cela provoque de légères contractions naturelles utiles pour remettre l'utérus à sa place. Le volume des seins diminue progressivement. Les risques de « chute libre » de la poitrine sont réduits.

- Vous ressentez une satisfaction intime intense : vous êtes en communion totale avec votre enfant. Il grandit uniquement grâce à votre lait. La succion peut entraîner un réel plaisir érotique ! Il ne faut pas en rougir…

- C'est pratique. Le lait maternel ne demande aucun préparatif. Il est toujours à la bonne température et parfaitement stérile.

 

Comment s'organiser ?

Prendre beaucoup de repos et boire beaucoup. L’alimentation au sein se fait « à la demande » quand le bébé en a envie. Organisez-vous pour éviter que la production de lait se tarisse. Préparez vos seins à l'allaitement. Massez-les chaque jour avec de l'huile d'amandes douce. Frottez les avec une serviette éponge rugueuse pour fortifier les mamelons. Pour votre hygiène, prenez chaque jour une douche, savonnez vos seins et rincez-les bien. N'oubliez pas de nettoyer les mamelons avant et après la tétée.

 

Soutien-gorge et tire-lait :

- Achetez un bon soutien-gorge d'allaitement : ouvert devant, à taille réglable et en coton. Procurez-vous des compresses à placer dans le soutien-gorge pour absorber les fuites de lait.

- Le tire-lait est un petit appareil mécanique ou électrique qui dégorge les seins produisant trop de lait. Le lait maternel recueilli sera donné au biberon. Astucieux si vous êtes absente, si le papa vous dépanne la nuit…

 

Des gros seins pour allaiter ?

Non, le tissu glandulaire et les canaux produisant le lait sont indépendants de la taille du sein.

 

L'alimentation au biberon :

Aucun souci : les laits maternisés sont très performants. Leurs éléments sont dosés pour une croissance idéale du bébé. Tout le monde peut participer aux « Séances biberon » : papa, grands-parents et le reste de la famille. Votre bébé est entouré d'amour et vous, vous êtes plus libre de vos mouvements. En plus, les quantités de lait bues sont suivies avec précision.

 

Les «  bébés-biberon »  moins vigoureux que les autres ?  

Les bébés nourris au biberon se développent au même rythme. Ils seront aussi forts et aussi intelligents.

  

L'alimentation mixte :

Aucune obligation de choisir entre le sein et le biberon. Vous pouvez pratiquer les deux. Cette solution est intéressante si vous reprenez votre travail et faites garder votre bébé. Une seule règle à suivre : commencer impérativement par le sein pour éviter de tarir le lait.

 

Le petit matériel :

Constituez bien à temps l'équipement de base pour votre petit gourmand.

 

La stérilisation à la vapeur :

La stérilisation à la vapeur se fait en convertissant l'eau en vapeur. Elle se fait à l'aide d'un appareil électrique ou d'un appareil adapté à un four à micro-ondes. En quelques minutes, biberons et tétines en ressortent stérilisés.

 

Le chauffe-biberon :

Un biberon doit être tiède ; n'utilisez pas les fours à micro-ondes. Ils chauffent très rapidement le liquide, alors que le flacon est encore froid.

 

Les repas du bébé :

- Le lait :

Les laits maternisés procurent au bébé tout ce dont il a besoin. Ce sont des laits de vache modifiés pour s'approcher le plus possible du lait maternel.

Les laits 1er âge sont réservés aux nourrissons de 0 à 4 mois.

Les laits 2ème âge conviennent à partir du 5ème mois. Ils sont enrichis en calcium, sucre et fer pour aider le bébé en pleine croissance. La plupart des laits sont en poudre : vous y ajoutez de l'eau minérale. Votre pédiatre vous indiquera les bonnes proportions.

Et si le bébé a la malencontreuse idée d'être allergique au lait, il existe des laits dits de régime. Ils sont dépourvus de protéines et de lactose, causes de son allergie.

 

- L'eau :

Les pédiatres conseillent l'eau minérale, faiblement chargée en sel. L'eau en bouteille est gage de grande pureté : préférez-la à l'eau du robinet dont la composition varie selon les régions. Elle risque de contenir trop de nitrate, nocif pour la santé du bébé. Choisissez la sécurité…

 

- Les farines :

Riches en glucides, les farines ou céréales facilitent le transit intestinal. Elles ajoutent un petit « extra » au lait du biberon. Leur composition est sévèrement réglementée. Les farines 1er âge sans sucre et sans gluten sont faciles à digérer par tous les bébés. A partir du 6ème mois, votre enfant passera aux farines 2ème âge.

Dès 8 mois, il savourera les variétés enrichies en sucre, chocolat, biscuit. Une farine rassasie le bébé gourmand et donne un  supplément de calories au nourrisson un peu maigre.

 

- Les petits pots :

Au fil des mois, le bébé varie les plaisirs et enrichit son alimentation. Ses premiers aliments « solides » se présentent sous formes de purée et de soupe épaisse. Commencez par les fruits, suivez par les légumes et finissez par les viandes, volailles et poissons. Utilisez un mini robot ou une moulinette pour réduire les aliments en purée et en petits morceaux. Les petits pots tout préparés vous dépannent à tout moment, vous facilitent la vie en voyage et à l'extérieur et font découvrir de nouveaux goûts au bébé…

Ces conserves « miniatures » sont rigoureusement contrôlées : absence d'insecticides, d'herbicides ou de conservateurs chimiques et méthodes de stérilisation très poussées.

 

- Les produits laitiers :

Le « lait qui se mange » fournit aussi calcium, protéines, vitamines et matières grasses. Laitages et fromages sont indispensables pour une bonne croissance. A partir du 5ème mois, proposez-lui des yaourts et du fromage blanc de type petits-suisses. Aux environs du 7ème mois, vous garnirez de fromage fondu ses premières tartines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire