Les maladies infectieuses

La plupart des infections courantes n'ont heureusement aucune conséquence sur la grossesse. Pour les autres, toutes les précautions sont prises pour éviter toute complication.

 

1. La rubéole :

Plus de 90 % des femmes en âge d'être enceintes ont eu la rubéole pendant leur enfance ou ont été vaccinées. Vous êtes donc très probablement immunisée. Le dépistage obligatoire, de la rubéole est prévu en début de grossesse. La rubéole, bénigne chez les enfants, se révèle nocive pour le fœtus. Soyez vigilante en évitant d'approcher un petit malade. Des gouttelettes de salive risquent de transmettre le virus. Et le vaccin ? Trop tard, il doit se faire au moins trois mois avant la grossesse !

A bien retenir

Le virus de la rubéole n'est dangereux pour l'embryon que pendant les trois premiers mois. Et uniquement si vous n'êtes pas immunisée avant la grossesse.

 

2. La toxoplasmose :

Un méchant parasite est à l'origine de cette affection. Il se cache dans la viande crue ou mal cuite, les légumes et les fruits mal lavés. La viande de mouton présente le plus de risques. Les chats sont les vecteurs de transmission de ce parasite.

Les effets d'une toxoplasmose ? Fatigue, fièvres légères et douleurs musculaires. De nombreux adultes la contractent sans s'en apercevoir. 80 % des femmes sont naturellement immunisées.

Pour le bébé, une toxoplasmose peut entraîner de sérieuses complications.

Votre médecin fera donc un test. Si vous n'êtes pas immunisée, vous serez suivie régulièrement. Prenez des précautions:

- ne mangez ni viande crue ni mal cuite,

- épluchez bien vos légumes, et lavez-les soigneusement,

- enfilez des gants épais si vous jardinez,

- ne changez pas vous-même la litière du chat,

- ne vous laissez pas lécher la main ou le visage par vos animaux domestiques.

 

3. Les infections urinaires :

Le scénario est classique: sensations de brûlures au moment de faire pipi, maux de reins, urines troubles ou teintées de sang. L'infection urinaire doit être soignée rapidement. Non traitée, elle risque de se répéter, de s'étendre aux reins et de provoquer finalement un accouchement prématuré. Buvez au moins un litre et demi d'eau par jour : c'est la meilleure des préventions. Surveillez vos urines et avertissez votre médecin à la moindre alerte.

 

4. Les maladies sexuellement transmissibles :

Depuis une vingtaine d'années, ces maladies sont en recrudescence. Elles sont à surveiller de près. Elles comportent toujours un risque pour le fœtus.

 

5. L’hépatite virale :

Il y a deux sortes d'hépatites virales :

- L’hépatite A est la plus fréquente. Elle s'attrape surtout en mangeant des coquillages et des crustacés.

- Plus rare, l'hépatite B se transmet par le sang et les rapports sexuels.

Les hépatites entraînent toujours un épuisement général. Chez une femme enceinte, cet état de fatigue augmente la menace d'un accouchement prématuré. Le bébé risque d'être contaminé pendant la grossesse ou à la naissance. Les examens prénataux prévoient un dépistage de cette maladie. Si vous débutez une hépatite, le repos total sera prescrit. Pas de problème pour le bébé: il sera immédiatement traité et vacciné à la naissance.

 

6. L'herpès :

Signalez à votre médecin tout ancien herpès génital, formé de petites boursouflures rouges et signalez aussi celui de votre partenaire. Même traité, il risque de réapparaître régulièrement. Il peut contaminer le bébé au moment de l'accouchement. Une césarienne peut être pratiquée pour éviter ce risque.

 

7. Le sida :

Certains médecins proposent un dépistage du virus HIV. La future maman a la liberté d'accepter ou de refuser l'examen. Les résultats du test restent confidentiels. Une femme enceinte séropositive court toujours des risques importants. La grossesse accélère le processus de la maladie. Le bébé peut naître contaminé. Si le virus disparaît au bout de quelques mois, l'enfant grandit en bonne santé. Si les anticorps ne disparaissent pas, l'enfant reste malade et sera suivi en permanence.

 

8. La syphilis :

Cette maladie vénérienne peut contaminer le fœtus dès le 5ème mois. Un dépistage est obligatoire avant trois mois. Ce test est fait automatiquement lors de la déclaration de grossesse. Si le résultat est positif, vous serez soignée bien à temps et votre enfant naîtra en bonne santé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire