Les malaises courants de la grossesse

Grossesse et petits malaises vivent côte à côte. Consolez vous, ces malaises sont inoffensifs et passagers. Dès le début, observez quelques règles de vie essentielles: surveillez votre alimentation, faites de la gymnastique chaque jour et respectez vos heures de sommeil et de repos.

 

1. Les nausées et vomissements

S.O.S… mal au cœur ! Ces malaises font souffrir la plupart des femmes enceintes jusqu'au 3ème mois. C'est un effet secondaire de l'augmentation des estrogènes. Aucune répercussion n'est à craindre pour le fœtus. Les nausées guettent l'estomac vide, au réveil le matin. Elles surviennent aussi lorsque vous avez faim entre des repas trop espacés ou lorsque vous respirez des odeurs fortes de cuisine, tabac ou parfums. Prévenez votre médecin si vos vomissements sont trop fréquents ou trop abondants. Ne risquez pas la déshydratation.

 

2. Les problèmes de digestion

Lourdeurs après les repas, ballonnements, régurgitations acides… Votre digestion sera souvent prise en flagrant délit de paresse.

En cause : les hormones de grossesse agissant sur vos fonctions internes et la croissance de l'utérus qui comprime votre estomac.

En complément des astuces anti-nausées, voici quelques remèdes :

- Supprimez les aliments coupables. Ceux trop riches qui restent sur l'estomac, ceux dont l'acidité provoque des aigreurs et ceux qui fermentent comme choux, asperges et haricots.

- Fractionnez vos repas. Par exemple, prenez votre dessert 2 heures après le plat principal.

- Préparez grillades et légumes vapeur.

- Prenez votre temps à l'heure des repas.

- Evitez ensuite de vous pencher en avant ou de vous allonger complètement pour réduire les régurgitations acides qui vous brûlent l’œsophage. Certains sirops vendus en pharmacie sont efficaces.

- Placez des oreillers supplémentaires dans votre lit pour dormir presque assise.

 

3. La constipation

Les intestins d'une future maman fonctionnent au ralenti, surtout chez celle déjà sujette à la constipation auparavant. Trois manières de « débloquer la situation »:

- Faites de l'exercice. Une demi-heure de marche quotidienne suffit souvent pour rééquilibrer les fonctions intestinales.

- Consommez des aliments qui facilitent le transit intestinal : légumes verts, fruits frais ou en compotes, céréales, pain complet. De temps à autre: des pruneaux. Remplacez le sucre blanc par du miel. Buvez beaucoup d'eau. Prenez un verre de jus d'orange ou de raisin au réveil ou simplement un verre d'eau chaude ou froide.

- Pratiquez une hygiène de vie régulière: allez aux toilettes à heures fixes.

 

4. La salivation excessive

Vous pestez contre une salivation abondante qui oblige à avaler sans cesse ! Soyez patiente: il n'existe pas de solution efficace. Cet inconvénient cesse en général vers le 5ème mois.

 

5. Les vergetures

A partir du 5ème mois, la peau perd naturellement de son élasticité. Des marbrures roses risquent d'apparaître sur votre ventre, vos seins et vos cuisses. Gardez le moral : vous limiterez les dégâts en adoptant à temps une tactique anti-vergetures.

- Essayez de ne pas grossir trop brusquement.

- Massez-vous chaque jour avec de l'huile d'amandes douce ou une crème nourrissante. Les crèmes anti-vergetures vendues en pharmacie sont très efficaces.

- Persévérez. Il n'y a pas de miracle, seuls les soins réguliers vous aideront réellement.

 

6. Les varices

Jambes lourdes, sensations de gonflement, tensions douloureuses et picotements: voilà le « vécu » peu réjouissant des varices. L'accroissement sanguin de la grossesse provoque cette dilatation inhabituelle des veines. Elles risquent d'apparaître dès la seconde moitié de la grossesse. Soyez rassurée : l'accouchement effacera tout cela. S'il reste une varice récalcitrante, un spécialiste la traitera.

Comment les éviter ?

Marchez au moins 30 minutes par jour.

Nagez régulièrement.

Effectuez souvent vos mouvements de gymnastique prénatale. Ils accélèrent la circulation du sang.

Essayez de vous allonger pendant la journée.

Restez debout le moins longtemps possible.

Au travail, des aménagements peuvent se faire avec ou sans l'appui d'un certificat médical.

A la maison, repassage et préparation des repas se feront en position assise.

Fuyez les vêtements qui compriment: chaussettes et bottes trop serrées, jarretières, bas à élastique.

Dormez les jambes légèrement surélevées. Des coussins placé sous le matelas feront l'affaire.

Enfilez vos bas et collants en position couchée, lorsque les veines sont moins gonflées.

Méfiez-vous de la chaleur qui dilate les veines: appareils de chauffage, bains trop chauds, soleil intensif et prolongé.

Portez des collants ou des bas de maintien qui améliorent le confort des jambes lourdes.

Des traces roses ou violacées fines comme des cheveux courent sur vos jambes ? Elles sont dues à la dilatation des petits vaisseaux capillaires. Elles disparaitront après la naissance.

 

7. Les varices vulvaires

La vulve est un autre endroit propice à la formation de varices. Ces varices sont douloureuses pendant la marche ou les rapports sexuels. Des soins locaux les soulageront. Après l'accouchement ; elles guérissent toujours d'elles-mêmes.

 

8. Les hémorroïdes

Elles forment de petites boules lisses autour de l'anus. Lorsque vous allez à la selle, elles peuvent gonfler, démanger et saigner. Si elles deviennent trop douloureuses, votre médecin vous donnera un traitement simple et efficace. Après la naissance, les hémorroïdes s'aggravent parfois de façon passagère.

 

9. Les troubles urinaires

Ah, ce besoin incessant de faire pipi… ! Au début, votre vessie subit l'influence des hormones de grossesse. A la fin, elle est carrément comprimée par la tête de votre enfant. Ne succombez pas à la tentation de boire moins pour gagner de la tranquillité. Votre corps a besoin d'un litre et demi d'eau minimum par jour. C'est le meilleur moyen pour lutter contre les infections urinaires.

Zut, une fuite !

Une petite fuite d'urine lorsque vous riez, toussez ou éternuez ? Pas de honte ! Les six premiers mois, ce signal vous avertit que les muscles de votre périnée se relâchent. Il est temps de commencer une rééducation avec votre sage-femme ou un kiné.

 

10. Les pertes vaginales

Pendant la grossesse, l'augmentation des sécrétions vaginales est normale (pertes blanches). Elle signale le surcroît d'activité hormonale de vos ovaires et de votre placenta. Une hygiène externe adaptée compense facilement cet inconfort. Lavez-vous fréquemment avec un savon doux et naturel. Portez des slips en coton ou des protège-slips.

Sensations de brûlure ou pertes malodorantes et abondantes : consultez votre médecin. Une mycose ou une infection vaginale vous menace.

 

11. Les malaises et vertiges

Ça tourne ! En vous levant trop rapidement, vous êtes comme étourdie. Des éblouissements arrivent aussi lorsque vous avez trop chaud. Ces méchants troubles sont d'origine nerveuse. Les réflexes du cerveau sont un peu moins efficaces pendant la grossesse. Votre bébé vous fait tourner la tête ! Si vous sentez venir le malaise, allongez-vous avec les jambes surélevées ou prenez l'air dehors ou près d'une fenêtre. Quelques moyens pour les éviter :

- changer lentement de position,

- ne pas rester à jeun le matin,

- bouger régulièrement jambes et orteils, en cas de station debout prolongée,

- fuir les endroits surchauffés et peu aérés,

- éviter les bains trop chauds. Et prudence en sortant de la baignoire.

 

12. L'essoufflement

En se développant vers le haut de l'abdomen, l'utérus réduit inévitablement le volume de vos poumons. Vous avez besoin de plus d'oxygène que les autres femmes et votre bébé en consomme aussi. Consultez votre médecin si cela devient trop désagréable. Un léger sédatif vous libérera des sensations d'étouffement.

- Epargnez votre souffle en essayant de vous détendre le plus possible.

- Respirez calmement et profondément.

- Exécutez vos mouvements de gymnastique respiratoire.

- Evitez les efforts physiques importants.

 

13. Les crampes

 

14. Les bras lourds

Votre colonne vertébrale se modifie et comprime certains points nerveux. Vos bras s'en ressentent. Cette sensation de lourdeur est passagère. Les « fourmis » dans les mains sont une autre conséquence des nerfs comprimés. Si la gêne est trop grande, votre médecin vous viendra en aide.

 

15. Le mal de dos

Le mal le plus fréquent des femmes enceintes ! Votre cambrure devient plus importante de mois en mois et provoque un pincement des disques de votre colonne vertébrale.  Réagissez à temps pour atténuer et même éviter la douleur, en suivant ces recommandations. Basculez fréquemment le bassin vers l'avant. Ce mouvement resserre les muscles du ventre et empêche de trop creuser le dos.

Faites-le quand vous vous asseyez, vous vous penchez, vous ramassez un objet…

- Evitez de rester debout sans bouger.

- Oubliez les chaussures à talons hauts.

- Tenez-vous droite. Observez-vous dans un miroir pour bien contrôler votre position.

- Dormez sur un matelas ferme. Si nécessaire, glissez une planche de bois entre le matelas et le sommier.

- Nagez sur le dos. Soulagement immédiat !

- Exécutez les mouvements de gymnastique prénatale.

 

16. Les insomnies

Difficile de dormir les derniers mois. Votre diablotin bouge de plus en plus. Il y a les crampes, les douleurs diverses et l'appréhension de l'accouchement. Pour trouver le sommeil, suivez ces conseils :

- faire un repas léger le soir,

- supprimer les excitants tels que thé et café non décaféiné,

- boire du lait chaud ou une infusion de tilleul, juste avant d'aller au lit,

- prendre un bain tiède,

- rechercher les positions les plus confortables pour dormir. Soutenir le ventre avec un coussin,

- s'offrir une petite promenade avant d'aller se coucher,

- parler de ses craintes pour se libérer l'esprit.

 

 

 

 

 

 

 

Malaise grossesse

 

 

 

 

 

 

 

 

3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Commentaires (1)

makarazaitri
  • 1. makarazaitri | 22/03/2018
Je trouve que cette partie peut intéresser beaucoup de femmes enceintes.
Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 14/08/2018