Insémination artificielle en pratique

Hopital Cochin (Paris)

 

L'insémination artificielle consiste à introduire des spermatozoïdes, par voie instrumentale, dans l'appareil génital de la femme.

Le médecin remet à la patiente une ordonnance où tous les traitements à prendre sont indiqués.

Les examens de surveillance à réaliser (dosages par prise de sang et échographie) sont également notés.

L'ovulation sera déclenchée par une injection de gonadotrophine (1 ou 2 ampoules).

Le jour où on vous dira de faire cette injection de gonadotrophine, on vous dira également quand venir pour faire l'insémination. Ça peut être le lendemain ou le surlendemain.

 

1. Comment se passe la journée de l'insémination :

Votre conjoint doit venir le matin à 08h 45 pour le recueil de sperme.

Il doit amener une pièce d'identité.

Il doit s'adresser au laboratoire d'AMP porte D du bâtiment Baudelocque au 2ème étage.

Le prélèvement s'effectue comme pour un spermogramme.

Pendant la matinée les biologistes réaliseront la préparation spermatique destinée à l'insémination.

L'insémination aura lieu entre 12h00 et 13h00.

 

2. L'insémination en elle même :

C'est un des médecins du service qui réalisera l'insémination.

Le mari de la patiente peut bien entendu assister à l'insémination.

La patiente est installée en position gynécologique.

Après mise en place d'un spéculum et nettoyage du col de l'utérus, le médecin introduit une canule fine par le col de l'utérus, jusque dans la cavité utérine.

Ensuite on procède à l'injection de la préparation de spermatozoïdes grâce à une seringue.

Ce geste est quasiment indolore, ne nécessite pas d'anesthésie et dure 2 à 3 minutes en tout.

Après réalisation de l'insémination, vous resterez allongée pendant 20 minutes.

Pendant ce temps, le médecin vous apportera les ordonnances pour la suite du traitement (progestérone en ovules et 1 ou 2 injections de gonadotrophine en général).

Puis vous pourrez repartir.

Dès l'après-midi, vous pouvez mener une vie normale et avoir des rapports sexuels.

Deux semaines après l'insémination, vous devez réaliser un test de grossesse (dosage des ß-hCG plasmatiques).

Ce test de grossesse est indispensable, même en présence de saignements.

En effet, certaines grossesses débutent par des saignements, comme par exemple les grossesses extra-utérines qu'il importe de dépister.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/01/2019