Contraception et acné

L'acné, fréquente, est très mal supportée par la jeune femme.

Le choix d’une pilule contraceptive doit être adapté ; en effet, de nombreuses pilules peuvent aggraver l’acné (du fait de leur composition hormonale).

La seule association contraceptive ayant en France l'AMM "contraception de la femme acnéique" est l'association triphasique éthinylestradiol (35 μg) et norgestimate 180, 215 et 250 mg (Triafemi ®) (3è G).

L'acétate de chlormadinone associé à l'éthinylestradiol (Belara ®) (4è G) peut être utilisé.


L'acétate de cyprotérone associé à l'éthinylestradiol (Diane 35 ® et ses génériques) a l'AMM pour l'acné, mais pas pour la contraception. Ces produits sont de nouveaux commercialisés mais comportent un risque thromboembolique plus élevé que Triafemi ® ou Belara ®.

L'Agence européenne du médicament a indiqué que Diane 35 ® et ses génériques avaient une balance "bénéfice/risque" positif dans l'acné.


Dans tous les cas, des soins d'hygiène cutanée adaptés sont recommandés :

- toilette quotidienne ou biquotidienne avec des gels ou pains dermatologiques sans savon ;

- application quotidienne d'une crème hydratante adaptée à la peau acnéique.

Dans les formes graves, il peut être prescrit des antibiotiques ou anti-acnéiques comme les rétinoïdes, mais qui nécessitent la prise d'une contraception très efficace, car ils peuvent provoquer des malformations du fœtus en cas d'apparition d'une grossesse en cours de traitement ou dans les mois qui suivent son arrêt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 13/07/2019