Contraception et obésité

L'utilisation de la contraception est moindre chez ces femmes, alors qu'elle est très utile car les risques de la survenue d'une grossesse sur ce terrain sont importants : HTA, diabète gestationnel, macrosomie, dystocie…

Il y a donc la nécessité d'une meilleure connaissance des moyens contraceptifs utilisables et d'une information plus systématique des femmes obèses.

 

Les estroprogestatifs doivent être évités si l'IMC dépasse 30 du fait du niveau de risque cardiovasculaire et thrombotique augmenté.

L'efficacité contraceptive peut être légèrement diminuée et il a été recommandé d'utiliser plutôt le DIU ou l'implant progestatif avec une meilleure sécurité (et observance) contraceptive.

Il ne faut pas oublier que l'efficacité des DIU au lévonorgestrel et des implants diminue chez la femme obèse après la 2ème  année. Il faut donc les renouveler au début de la 3ème année.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 18/04/2019