Coloration au MGG

La coloration de May-Grünwald Giemsa, parfois également appelée coloration de Pappenheim est une méthode de coloration utilisée classiquement sur des frottis sanguins et des myélogrammes.

 

1. Principe de la coloration :

Il repose sur l'action combinée de deux colorants neutres :

- Le May-Grünwald, contenant un colorant acide, l'éosine, et un colorant basique, le bleu de méthylène.

- Le Giemsa, contenant lui aussi le colorant acide, l'éosine, et un colorant basique (qui est métachromatique), l'azur de méthylène

Ces deux colorants sont en solution dans l'alcool méthylique sous forme inactive. Lors de l'addition d'eau, les sels (éosinate de méthylène et azur de méthylène) précipitent et se fixent sélectivement sur les constituants cellulaires.

 

- Les constituants cellulaires acides, fixeront électivement les colorants basiques. Ces éléments sont qualifiés de basophiles (ADN, cytoplasme des lymphocytes riche en ARN).

- Les constituants cellulaires basiques, fixeront électivement les colorants acides. Ces éléments sont qualifiés d'acidophiles ou d'éosinophiles (cas de l'hémoglobine et des granulations des polynucléaires éosinophiles).

- Les constituants fixant les deux types de colorants sont dits neutrophiles.

 

Résultat :

- les noyaux sont de bleu à violet-noir,

- les granulations des polynucléaires basophiles sont bleu-noir,

- les granulations des polynucléaires éosinophiles sont orangées,

- les granulations des polynucléaires neutrophiles sont violet-lilas,

- les granulations des grands lymphocytes sont pourpres,

- les hématies sont beige-rosé.

 

2. Particularités :

Deux types de comportement des colorants coexistent dans cette coloration :

- Coloration orthochromatique : le colorant garde sa couleur une fois fixé sur le constituant cellulaire (cas de l'éosinate de méthylène : couleur orange de l'éosine conservée, couleur bleue du bleu de méthylène conservée).

- Coloration métachromatique : le colorant change de couleur une fois fixé sur le constituant cellulaire (cas de l'azur de méthylène bleu qui devient pourpre une fois fixé sur les constituants azurophiles).

Les dilutions des colorants et les rinçages doivent être faits avec un tampon pH 7 (eau neutre) afin de ne pas perturber les affinités tinctoriales des constituants cellulaires.

 

3. Technique :

Le mode opératoire ci-dessous est donné à titre indicatif. Il doit être adapté selon les spécifications du fabricant.

 

4. Fixation :

Il faut d'abord fixer les cellules sanguines présentes sur le frottis. Pour cela placer le frottis horizontalement dans une boîte de coloration et verser 15 à 20 gouttes de colorant May-Grünwald de façon à recouvrir totalement la lame. Attendre 3 minutes pour que le méthanol fixe les cellules.

 

5. Coloration May-Grünwald :

Ajouter autant d'eau neutre qu'il y a eu de colorant, laisser agir deux minutes et rincer la lame à l'eau neutre.

Égoutter.

 

6. Coloration au Giemsa :

Diluer le Giemsa immédiatement avant l'utilisation en mettant 20 ml d'eau neutre avec 30 gouttes de colorant dans une éprouvette. Verser le contenu dans une boîte de Laveran dès que la lame est prête et mélanger en agitant doucement (le pouvoir du colorant est maximal au moment du mélange). C’est la coloration proprement dite…

Poser la lame, face frottis vers le fond de la boîte de Laveran. Laisser agir 20 min. et rincer à l'eau neutre.

Égoutter.

 

7. Séchage :

Laisser la lame sécher à l'air. Attendre le séchage complet avant observation au microscope.

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire