Salpingites : prévention

La prévention des salpingites est essentielle ; elle consiste à :

1. dépister et traiter toutes les vaginites, les cervicites, les endométrites. Les vaginites et cervicites doivent recevoir un traitement associé antigonocoque et anti-Chlamydia ;

2. respecter les contre-indications des investigations et gestes endo-utérins (HSG, DIU, hystérométrie...), en s'attachant à rechercher des antécédents d'infection gynécologique, à demander une NFS, VS, CRP avant de réaliser ces investigations, cette réalisation ne devant jamais être entreprise moins de 6 mois à 1 an après l'épisode infectieux ;

3. réaliser toutes ces investigations sous antibioprophylaxie et avec une asepsie rigoureuse :

- lors d'une HSG : prescrire une antibioprophylaxie en cas de notion d'antécédent d'infection génitale haute et de notion de dilatation tubaire,

- lors d'une IVG chirurgicale : prescrire une antibioprophylaxie à base de doxycycline ou de métronidazole,

- lors des révisions utérines, des curetages ;

4. utiliser des préservatifs avec les partenaires à risque ou inconnus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 28/02/2019