Kyste de Naboth

1. Définition :

Un kyste de Naboth (ou œuf de Naboth) est un kyste muqueux qui se développe au niveau du col de l’utérus ; il est dû à l’oblitération des conduits excréteurs des glandes du col utérin.

Ce type de kyste est généralement découvert lors d’un examen systématique au spéculum ; il n’est responsable d’aucun phénomène douloureux.

 

2. Etiologie :

Les kystes de Naboth apparaissent souvent après réparation d’un ectropion : l’épithélium malpighien métaplasique (néoformé) recouvre les cryptes glandulaires endocervicales, sans les coloniser, et les glandes enfermées continuent à sécréter, ce qui est responsable de leur dilatation ; les glandes réalisent alors de petits kystes qui font saillie sous l’épithélium malpighien.

Ces kystes glandulaires rétentionnels sont visibles sur l'exocol.

 

3. Description :

Les kystes de Naboth visibles sur l'exocol peuvent évoluer de façon à former des tuméfactions polypoïdes saillantes, à paroi translucide, avec une base d'insertion large (kyste sessile) ou étroite (kyste pédiculé)

Mais parfois ils sont situés profondément dans le col, près du canal endocervical et invisibles à l'observation par le spéculum ou le colposcope ; ils sont objectivés seulement par l'échographie (endovaginale)…
 

4. Traitement :

Généralement ils ne nécessitent pas de traitement.

Toutefois, il est possible de les supprimer : par cautérisation ou par cryothérapie (destruction par le froid) ; très rarement par exérèse s'ils sont pédiculés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 29/12/2018