Infection et abcès du sein

 

L'abcès du sein est une collection de pus qui se crée dans le sein.

Les origines de l'abcès mammaire sont essentiellement l'allaitement : l’abcès est le plus souvent secondaire à un engorgement mammaire, à une crevasse, porte d'entrée du germe, à l'échec du traitement d'une lymphangite ou d'une galactophorite. C'est la complication septique la plus sévère de l'allaitement.

Mais l’abcès du sein peut aussi survenir en dehors du contexte de l’allaitement :

- après une chirurgie du sein,

- être révélateur d'un cancer du sein sous-jacent (à ne pas méconnaître),

- survenir « de novo », c'est à dire sans cause connue.

 

1. Stades pré-suppuratifs :


1) Engorgement mammaire :

a) Déf​inition :

L'engorgement mammaire est la conséquence d'un asynchronisme entre la lactogénèse, déjà opérationnelle, et les mécanismes d'éjection du lait, encore inefficaces.

b) Signes cliniques :

Les seins sont durs, tendus, très douloureux.

La femme se plaint de douleurs et tensions mammaires bilatérales.

c) Traitement :

Massages mammaires associés à des douches chaudes.

Des topiques locaux (huile d’amande douce, lanoline) ± « bouts de seins».

Une injection de 2 unités de Syntocinon ® 20 minutes avant la tétée est ponctuellement possible pour faciliter l'éjection du lait.

Il faut rassurer la femme. L'engorgement est banal et régresse en 24 à 48 heures.
 

2) Lymphangite :

a) Définition :

C'est une inflammation des vaisseaux lymphatiques superficiels du sein. Elle se manifeste au cours de l'allaitement et peut être secondaire à une crevasse ou à un engorgement mammaire.
 

b) Signes cliniques :

Placard rouge, chaud, douloureux du sein avec parfois une traînée rosâtre vers l’aisselle et une adénopathie axillaire douloureuse. Il existe un fébricule (température à 37,5-38°C).

Le lait recueilli sur une compresse propre ne ramène pas de pus (signe de Budin négatif). [ne pas arrêter l’allaitement].

Il faut traiter rapidement avant qu'une galactophorite ou un abcès du sein se constitue.
 

c) Traitement :

Le traitement sera forcément antibiotique.

Hygiène rigoureuse, antalgiques de niveau I (paracétamol) ± associés à des anti-inflammatoires pendant 24-48 h.
On peut aider par des pansements alcoolisés à humidifier en permanence.

La lymphangite guérit en 8 à 10 jours.

En ce qui concerne la poursuite de l'allaitement : cela dépend de l'antibiotique utilisé et de la localisation de la lymphangite et de son risque d’évolution vers l'abcès du sein. La femme pourra utiliser un tire lait et reprendre l'allaitement lorsque l'épisode sera terminé.

Prévention de la lymphangite : limiter les risques d'engorgement du sein (donner le sein à la demande sans limitation).
 

3) Galactophorite :

a) Définition :

Une galactophorite est une complication de l'allaitement lié à une infection d’un ou plusieurs canaux galactophores.

Généralement elle apparaît dans les suites d’une lymphangite, vers le 10ème ou 15ème jour du post-partum.

Le germe en cause est généralement le staphylocoque.
 

b) Signes cliniques :

Le sein devient progressivement douloureux dans son ensemble, plus dur avec des rougeurs.

Cela peut s'étaler sur plusieurs jours. La température corporelle augmente autour de 38-38,5°C.

Le lait recueilli sur une compresse est souillé de pus (signe de BUDIN positif).
 

c) Traitement :

Arrêt de l'allaitement, le lait doit être tiré et jeté jusqu'à la guérison.

Un traitement antibiotique actif sur le staphylocoque est entrepris pendant au moins 8 jours. Il est associé à un traitement anti-inflammatoire. L'allaitement sera repris à la fin du traitement et lorsque le sein sera redevenu normal.

 

2. Stades suppuratifs : abcès mammaire

a) Définition :

L'abcès mammaire est une collection de pus qui se crée dans le sein.

Les douleurs mammaires sont intenses, permanentes, souvent pulsatiles et insomniantes.

Il existe une fièvre élevée (39- 40°C).
 

b) Examen clinique :

La palpation permet de sentir dans un sein gonflé et tendu, rouge, une tuméfaction profonde, dure, mal limitée et très douloureuse, parfois fluctuante, ainsi que des ganglions sensibles.

Si la femme allaite, et qu’on fait couler du lait sur un coton, il y reste des débris jaunâtres (pus) : Budin +.
 

c) Traitement :

- Au stade d’abcès : incision, nettoyage et drainage chirurgical.

Toute prolongation de l'antibiothérapie ne peut conduire qu'à l'enkystement. Arrêt de l’allaitement.

- Après incision : il faut attendre la cicatrisation complète avant de reprendre l’allaitement (du côté atteint).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/02/2019