Aménorrhée du post-partum

En l'absence de retour de couches dans des délais normaux, il convient, avant d'entreprendre un traitement symptomatique, de rechercher l'origine de cette aménorrhée, qui peut être mécanique ou fonctionnelle.
 

PAS D’ALLAITEMENT : normalement, les règles reviennent en moyenne 2 à 3 mois après l'accouchement.

EN CAS D’ALLAITEMENT : pas de normes !

 

1. Si absence d'allaitement et absence de règles après trois mois :

- La première cause à rechercher est la survenue d'une nouvelle grossesse, surtout en cas d'absence de contraception ou de contraception mal prise, ce qui est fréquent dans le post-partum immédiat.

- Le retard simple est diagnostiqué devant :

. un examen clinique normal,

. une courbe thermique basse,

. un dosage de ß-HCG négatif.

- Le test au progestatif sera positif si un saignement apparaît 2 à 3 jours après l'arrêt, signant la normalité de l'utérus. La femme pourra débuter une contraception dans la foulée.

 

2. Après arrêt de l'allaitement et absence de règles après trois mois :

En ayant éliminé une grossesse évolutive et devant la négativité du test au progestatif, il faudra alors penser à une cause organique :

- synéchies traumatiques dans le cas de suites de couches fébriles ou de manœuvres endo-utérines,

- syndrome de Sheehan dans les suites d'un choc hémorragique sévère, maintenant extrêmement rare,

- aménorrhée-galactorrhée,

- dystrophie ovarienne chez une femme ayant déjà des antécédents de spanioménorrhée, voire d'aménorrhée,

- enfin, il ne faut pas oublier la possibilité d'aménorrhée psychogène, surtout chez une femme ayant fait une psychose puerpérale.

 

 

 

 

 

Amenorrhees du post partum

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 03/04/2020