Syndrome intermenstruel

Il représente la traduction clinique exagérée de la ponte ovulaire.

 

1. Signes fonctionnels :

- La douleur du syndrome intermenstruel, traduisant l'ovulation, est RAREMENT TRES INTENSE.

- Dans certains cas cependant, le syndrome peut simuler un ventre chirurgical (appendicite).

Il associe alors une douleur d'apparition brutale à l'émission d'une glaire cervicale abondante, parfois hémorragique ("règles de quinzaine").

Le syndrome survient sur un terrain de dystrophie ovarienne macropolykystique.

 

2. Examen clinique :

- glaire cervicale abondante, filante, claire, teintée de sang,

- ovaire augmenté de volume, douloureux.

En cas de doute avec un syndrome appendiculaire, l'échographie peut aider au diagnostic en mettant en évidence un ovaire dystrophique contenant un follicule de type préovulatoire.

 

3. Evolution :

Elle est rapidement favorable, en 48 h.

Une récidive est fréquente à l'occasion des cycles ultérieurs.

 

4. Traitement : 

Il est purement symptomatique.

Les antispasmodiques, antalgiques banals sont souvent suffisants.

Les toniques veineux sont efficaces en cas de gonflement important.

En cas de forme grave et de désir de contraception, il faut recourir au blocage de l'ovulation par un EP ou des progestatifs pendant toute la durée du cycle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !