FIV : protocole court

1. Principe commun à tous les protocoles courts :

Tous les protocoles hormonaux associent 3 médicaments qui ont chacun leur rôle :

1. Les agonistes du GnRH (Décapeptyl ®, Suprefact ®, Synarel ®) ou les antagonistes du GnRH (Cétrotide ®, Orgalutran ®).

Mise au repos de l’hypophyse afin de mettre au repos les ovaires et bloquer le risque d’ovulation spontanée.

2. La FSH : Gonal-F ®, Puregon ®, Menopur ®, Pergoveris ®, Fostimon ®.

Permet de stimuler les ovaires et donc la croissance de plusieurs follicules.

3. L’hormone HCG : Ovitrelle 250 ®, Gonadotrophines Chorioniques 5000 Unités ®.

Permet de déclencher l’ovulation.

En fonction des éléments du dossier médical, on choisit le protocole qui semble le plus favorable pour recueillir le plus possible d’ovocytes fécondables.

En pratique chaque patiente bénéficie d’un protocole adapté ; parmi ceux-ci le protocole court est plus récent mais de plus en plus utilisé étant donné ses bons résultats et la durée du traitement.

 

2. Déroulement :

Le protocole court débute le 2ème jour des règles.

Il est souvent précédé au 20ème jour des règles précédentes d’une prise quotidienne d’œstrogènes (Provames ®) afin de régulariser les follicules et les homogénéiser (préparation de la fonction ovarienne).

Au 2ème jour des règles une injection quotidienne de FSH (Gonal-F ®) est mise en place.

Dès les premiers jours du traitement, une prise de sang quotidienne est demandée pour doser l’œstradiol et éventuellement adapter la quantité de Gonal-F ® injectée, mais également la LH pour surveiller et prévenir toute augmentation de cette hormone qui serait le signe d’une ovulation spontanée.

Une échographie est faite en même temps.

Lorsque le diamètre des follicules atteint un certain seuil, l’injection quotidienne de l’antagoniste du GnRH (Orgalutran ®) est mise en place.

Puis lorsque la taille des follicules et le taux d’œstradiol le permettent, l’injection d’HCG (Ovitrelle 250 ®) est décidée, la ponction intervient 36 heures plus tard.

La durée de ce protocole est d’environ 12 jours.

 

Ci-joint un schéma simplifié d’un « protocole court antagoniste», qui est aussi parfois appelé « protocole antagoniste » commençant au début du cycle. C’est un protocole couramment utilisé.

Dans un souci de clarté, les médicaments indiqués représentent leur « famille » respective et les échelles de temps ne sont pas à prendre au jour près, le protocole étant allongé ou raccourci à chaque étape en fonction de la réponse de chacune.

 

 

 

 

Protocole court antagoniste

 

   Protocole court antagoniste

 

 

Fiv protocole court

   

    Protocole court antagoniste

 

 

Protocole court antagoniste2

 

   Protocole court antagoniste (en pratique)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/08/2018