FIV : protocole long

1. Principe commun à tous les protocoles longs :

Tous les protocoles hormonaux associent 3 médicaments qui ont chacun leur rôle :

1. Les agonistes du GnRH (Décapeptyl ®, Suprefact ®, Synarel ®).

Mise au repos de l’hypophyse afin de mettre au repos les ovaires et bloquer le risque d’ovulation spontanée.

2. La FSH : Gonal-F ®, Puregon ®, Menopur ®, Pergoveris ®, Fostimon ®.

Permet de stimuler les ovaires et donc la croissance de plusieurs follicules.

3. L’hormone HCG : Ovitrelle 250 ®, Gonadotrophines Chorioniques 5000 Unités ®.

Permet de déclencher l’ovulation.

En fonction des éléments du dossier médical, on choisit le protocole qui semble le plus favorable pour recueillir le plus possible d’ovocytes fécondables.

En pratique chaque patiente bénéficie d’un protocole adapté ; parmi ceux-ci le protocole long est l’un des premiers protocoles à avoir été mis en place.

 

2. Principe du protocole long :

Pour qui ?

- Lors des premières tentatives.

- Réserve ovarienne à priori normale.

- Indiqué lorsque la seule cause d’infertilité semble masculine.

 

Déroulement :

Le protocole débute :

- soit en première partie du cycle du 1er au 3ème jour du cycle,

- soit en deuxième partie du cycle à partir du 20ème jour.

Le protocole commence par l’injection d’un agoniste du GnRH : Decapeptyl ® … lequel est injecté chaque jour pendant un peu moins de 3 semaines ; cela permet de mettre au repos les ovaires et éviter une ovulation prématurée.

Une douzaine de jour après le début du protocole, une injection quotidienne de FSH : Gonal-F ®… est faite.

Dans le même temps, des prises de sang permettent de suivre l’augmentation du taux d’œstradiol et des échographies permettent de confirmer la bonne croissance des follicules.

Lorsque les images échographiques et les dosages d’œstradiol sont satisfaisants, l’injection d’HCG est programmée pour déclencher l’ovulation et organiser environ 36 heures plus tard la ponction des follicules.

La durée totale de ce protocole est donc de 3 semaines à 1 mois.

 

3. Exemple de protocole long lutéal :

Ci-joint un schéma simplifié avec un début de « protocole long lutéal » dit aussi « protocole long » au 20ème jour du cycle.

Dans un souci de clarté, les médicaments indiqués représentent leur « famille » respective et les échelles de temps ne sont pas à prendre au jour près, le protocole étant allongé ou raccourci à chaque étape en fonction de la réponse de chacune.

 

 

Protocole long luteal

 

   Protocole long lutéal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 29/07/2018