PMA : bilan préalable

Ce bilan est préparé par le gynécologue traitant +++  (constitution du dossier médical).

il va s'ajouter aux bilans déjà effectués dans le cadre de la prise en charge de l'infertilité.

 

1. Chez la femme :

- Une échographie pelvienne.

- Le bilan hormonal réalisé en début de cycle (J2 ou J3) : FSH, LH, estradiol, prolactine.

Ce bilan permet d’évaluer la réserve ovarienne de la femme et donc d’estimer le nombre d’ovocytes restants en stock.

Il est presque toujours complété par un dosage de l’AMH (Hormone Antimüllérienne) ; ce dosage est un marqueur direct de la réserve ovarienne et le meilleur marqueur de la réponse ovarienne à une stimulation dans le cadre d’une PMA.

- Le bilan infectieux (sérologique) standard obligatoire avant toute prise en charge doit dater de moins de 3 mois avant la date d’IAC ou FIV, puis est valable pendant un an : Syphilis (TPHA), hépatite B (Ag HBs) (si possible aussi : Ac antiHBs, Ac antiHBc), hépatite C (HCV), HIV.

Il est recommandé (mais non obligatoire) d’ajouter les sérologies de HTLV, cytomégalovirus et chlamydiae.

Ce bilan sérologique est complété chez la femme par la recherche de la rubéole et de la toxoplasmose pour connaitre le statut sérologique en prévision d’une grossesse : 

. l'absence d'immunisation contre la toxoplasmose nécessite une surveillance accrue et le respect de règles diététiques pendant la grossesse,

. l'absence d'immunisation contre la rubéole : une vaccination sera proposée avant la prise en charge en PMA.

Il est classique d'ajouter un prélèvement bactériologique cervico-vaginal, avec recherche de mycoplasmes et chlamydia (par culture ou autre méthode...).

- Une exploration par hystéroscopie est souhaitable en cas d’échec de FIV antérieure ou fausse couche ou tout doute sur la cavité utérine.

 

2. Chez l'homme :

- Spermogramme et spermoculture (recherche de mycoplasmes et chlamydia).

- Le bilan infectieux (sérologique) standard (le même que chez la femme).

 

 

 

 

AU CENTRE DE PMA :

- Spermogramme avec test de survie : ce deuxième examen est obligatoire avant tout IAC et FIV et doit être réalisé dans un laboratoire agrée. Les résultats seront commentés en fonction du nombre de spermatozoïdes mobiles récupérés et en fonction de la survie des spermatozoïdes 24 heures après.

- Ces deux examens (spermogramme et spermogramme avec test de survie) : permettent d’orienter l’homme vers une technique de PMA (IAC, FIV, FIV/ICSI).

S’il s’avère qu’il y a azoospermie, l'homme sera orienté, après dosages hormonaux (FSH, Testostérone), vers un chirurgien urologue agrée du Centre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 30/07/2018