FIV : indications

La FIV est généralement indiquée en cas d’échec de l’insémination artificielle. 

La femme doit être âgée de moins de 43 ans au moment de la FIV et l'âge "raisonnable" de son conjoint est de moins de 55 ans. 

 

1. Indications chez la femme :

1) Anomalies des trompes :

Ce sont les principales indications de la FIV :

- Obturations  tubaires bilatérales : séquelles de salpingite, endométriose tubaire et pelvienne (stade III et IV), tuberculose, chirurgie pelvienne antérieure (adhérences).

- Absence de trompes après salpingectomie : GEU, lésions infectieuses ou endométriose.

La FIV est la seule technique utilisable en cas de stérilité tubaire définitive.

En l'absence d'anomalie des ovocytes et des spermatozoïdes, rien d'autre ne gène la fécondation. Les résultats sont bons dans cette indication.

Un des points les plus délicats est l'attitude à avoir vis-à-vis des trompes obturées et présentant un hydrosalpinx ; en effet on sait depuis des travaux scandinaves que l'ablation des trompes augmente le taux de grossesse en FIV. Ainsi, dans les mauvais cas, il peut apparaître plus logique de réaliser l'ablation des trompes plutôt que de s'évertuer à les déboucher.
 

2) Troubles de l’ovulation :

Syndrome des ovaires polykystiques.
 

3) Anomalies de la glaire cervicale : 

Dépistées par une série de TPC déficients ou négatifs : suspicion de stérilité immunologique (anticorps antispermatozoïdes). Ce n’est qu’en cas d’échec des traitements médicaux et des inséminations que la FIV peut être justifiée.
 

4) Stérilité inexpliquée : 

Lorsque le bilan s’avère normal (cœlioscopie comprise) et après échec de 4 à 6 tentatives d’insémination intra-utérine.

Dans ce cas précis la FIV aura un double rôle :

- thérapeutique bien sûr car les résultats sont bons,

- mais aussi diagnostique, car la FIV peut permettre de mettre en évidence des anomalies difficilement détectables comme un sperme d'apparence normal mais non fécondant, ou la présence d'ovocytes non fécondables...

 

2. Indications chez l'homme :

Il s'agit des anomalies sévères du spermogramme : oligospermie, asthénospermie, tératospermie, voire oligoasthénotératospermie (OAT).

Les traitements de l'infertilité masculine sont peu efficaces (opération de la varicocèle, antibiotiques, compléments alimentaires, hormones).

On exige cependant un nombre résiduel de spermatozoïdes raisonnable pour espérer une fécondation : on retient la valeur seuil de 250.000 spermatozoïdes mobiles obtenus (après test de migration survie).

Dans ces cas de sperme faible, les résultats sont beaucoup moins bons car l'expérience prouve que la fécondance du sperme est très diminuée et les échecs de fécondation nombreux.

En cas d’anomalies du spermogramme : on peut évaluer de façon grossière le sperme en faisant le calcul suivant (attention ce calcul n'a de valeur que dans un centre de référence : centre de PMA).

VS = Numération x mobilité à 1 heure x pourcentage de formes typiques.

Exemple : Numération = 10 millions/ml ; mobilité à 1 heures = 20 % ; formes typiques = 20 %.

VS = 10.000.000 × 0,20 × 0,20 = 400.000 soit quatre cent mille.

 

A partir de là, on peut schématiser les indications de la façon suivante :

- si VS > 2 millions = sperme normal.

- 500.000 < VS < 2 millions : altération légère du sperme ⇒ indication d’insémination.

- 250.000 < VS < 500.000 : altération importante ⇒ indication de FIV.

- VS < 250.000 = altération sévère ⇒ indication de FIV avec ICSI.

 

 

 

 

La FIV classique peut donc être proposée dans les cas suivants : 

• Trompes altérées, imperméables ou absentes. 

• Sperme de qualité insuffisante pour réaliser des inséminations (IAC).

• Infertilité inexpliquée de longue durée ou après échec de différents traitements antérieurs (stimulation de l'ovulation, IAC) : la FIV peut être efficace : correction d'atteintes tubaires ou spermatiques non détectées par les examens usuels)…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/01/2019